Michel Moyrand : Je serai élu maire de Périgueux en mars 2008 !

Hier j’étais invité à dîner.

 

 Vers neuf du soir, j’assistais donc à un banquet républicain au Centre Départemental de la Communication. Et j’ai entendu Michel Moyrand faire un discours de campagne.

Il sait le faire ! Ce n’est pas donné à tout le monde. La voix est assurée, la phrase est courte et claire. On le dit (l’Express le dit, pas gentiment d’ailleurs … c’est l’express.)   »homme de dossier ». Et bien, il le confirme , parlant sans note et d’une voix vraiment assurée. Il sait où il va.

Il a chauffé un peu son argumentaire et ses cordes vocales sur quelques sujets qui lui semblent caractériser les choix d’une politique de droite menée depuis quarante ans à Périgueux. Monsieur Darcos n’en est que le dernier représentant, mais malgré les apparences, il n’est pas novateur mais est un continuateur. Continuité qui, comme dans d’autres communes dirigées par la droite, amène aux mêmes choix. Centre villes privilégiés en équipements de voirie, commerces de proximité qui ferment inexorablement pour laisser places à des agences bancaires ou immobilières.

Ces choix qui sont ceux de Monsieur Darcos, relèvent de sa liberté et nul ne lui contestera de pouvoir les faire. Mais, « ces choix ne sont pas les miens !  » dit Michel Moyrand. Et dès le 16 mars 2008, l’équipe qui est autour de moi aujourd’hui ne se dissoudra pas. Avec les Conseillers Municipaux, avec la CAP, avec les élus, avec les associations de terrain, avec les habitants des quartiers, NOUS agirons. Je dis nous parce que ce n’est pas tout seul que l’on peut réussir une politique avec les défis que posent la commune de Périgueux ». -en substance plus que verbatim-

En discutant, en plaisantant ensuite avec mes voisins de table, j’ai constaté que tel de la trentaine a apprécié l’idée de la contractualistion avec le monde associatif, que telle étudiante voulait l’inviter à une soirée de « Djeun’s » pour discuter, que tel autre trouvait son discours convaincant.

Moi, ce qui m’a plu ? (à partir de ce trait commentaires qui n’engagent que moi.)

Une toute petite phrase passée inaperçue peut-être. Reprendre la gestion de l’eau de Périgueux. Projet à très long terme. Certes, mais très fort. Et dès 2008, mener en concertation avec la CAP, l’étude du plan de circulation de la ville. Car au rebour de bien des villes, qu’elles soient de droite ou de gauche, Périgueux s’illustre par un Non-Choix permanent en ce domaine.

Vous en voulez un exemple ? Les pistes cyclables, les transports en commun, les parcs de stockage de voitures entrantes prévues en ville.

Les pistes cyclables zigzagant sur les trottoirs au ras des portes, coincées entre stationnement en circulation, coupant les voies de circulation par un ingénieux tracé en baïonnette (!), protégées par des cales de matière plastique provoquant plus de chutes qu’il n’y en aurait eu en leur absence. Les bus englués dans la circulation et n’ayant pas de voies réservées. Les piétons obligés de marcher sur la chaussée alors que poubelles et rutilants 4X4 occupent les trottoirs, quand ce ne sont pas les cyclistes qui par obligation de l’autorité municipale ne vous frisent la moustache ou le bigoudi !

Quant aux parcs de stockage de voiture très proches de la ville …. la municipalité d’aujourd’hui a sans doute de certaines obligations à son partenaire principal dans la restructuration du Centre. Voyez le projet de la place Mauvard et la lenteur du parc multi-modal.

Ca Michel Moyrand ne l’a pas dit hier. Mais il le sait. Il y pense. Il a rencontré les habitants à St Georges, au Toulon et ailleurs, dans chacun des quartiers de la ville.

Bref ! César ou Calaf ? L’un dit « Vinci », l’autre « Vincero ». Image de prévisualisation YouTube

Le printemps c’est un peu l’aube de l’année, non ?   

P.S. : La télévision se paye notre tête. Une démonstration administrée par la télévision elle même. INCROYABLE 1 …

« La télévision se paie notre tête ou l’incroyable histoire de Paul Potts et de Bruno ». Histoire en trois chapitres illustrés. Next page

 

analyse de traffic

2 Réponses à “Michel Moyrand : Je serai élu maire de Périgueux en mars 2008 !”

  1. Marc24 dit :

    Hermione, vous avez apprécié la prestation de Michel Moyrand. Vous êtes certain de sa motivation pour bouger Périgeux et changer la vie des Périgourdins. Vous n’êtes pas le seul à apprécier et vouloir les mêmes choses. Tout ceux qui étaient là ouvrent déjà des portes, portent ces messages. Car ils y croient! Car il savent que c’est possible! Car ils savent que Michel Moyrand est capable d’animer une équipe municipale volontaire, capable de gérer le quotidien des Périgourdins, capable de construire un avenir économiquenent et écologiquement durable pour Périgeux, capable de porter la voix de Périgueux dans la Communauté d’Agglomération, capable de travailler avec tous.

  2. Hermione dit :

    Et de nous chanter Nessun Dorma le soir du 16 mars … ? Non, je blague, un discours seulement !

    ;)

Laisser un commentaire