MoDem lundi 11 décembre : ferme déclaration de Monsieur Mattera.

Il a tellement de mal à garder ses troupes qu’il préfère parler lui même à la presse.

 

Qu’on se le dise ! Ce n’est pas parce qu’une liste commune U.M.P-MoDem est formée à Bergerac qu’il en sera de même dans tout le département. « L’élection municipale est une élection locale -jusqu’ici, n’est-ce pas …- et il y a donc des opportunités diverses en fonction des projets. »

C’est beau comme de l’antique ! 

Bon, nous qui ne sommes pas forcément des esthètes, qu’allons nous traduire ?

J’entends cet avertissement :  » Attention Darcos ! Si tu donnes un poste de premier adjoint à Cornet et non pas à Mingasson, je te lâche Demaret dans les pattes ! » Evidemment, dis comme ça, c’est vulgaire. 

 

analyse de traffic

2 Réponses à “MoDem lundi 11 décembre : ferme déclaration de Monsieur Mattera.”

  1. Marc24 dit :

    Hermione! Vous vulgaire? Non, juste réaliste! Vous résumez bien la situation.

    Moi ce qui m’étonne c’est la façon qu’à Bayrou de créer son parti. Il ne se démarque pas de la droite. Il entérine donc ce que fait la droite à travers ses députés et ses ministres. Ainsi les accords électoraux sont faciles puisque dès le départ on se range du côté de la droite. Près d’un électeur sur cinq de berné! Et depuis plusieurs mois Monsieur Bayrou agissait pour le compte de Monsieur Sarkozy?

    J’ai de la peine pour des gens intègres comme Monsieur Mattera.

  2. Luce dit :

    Et Monsieur Demaret évidemment !

    Mais avez-vous lu la presse locale du jour ? Un vert en rupture de ban annonce sans rougir qu’il est prêt à soutenir n’importe qui, de l’extrême gauche à l’U.M.P en passant par le MoDem, pour défendre « son projet » dont il ne dit d’ailleurs aucun mot.

    Ce n’est pas l’appétit à un poste qui le fait agir. Non, non, non. Seul l’intérêt général l’anime.

Laisser un commentaire