Xavier Darcos : l’épée de l’ambigu … chapitre 2

.1. Or donc, ceci pour faire rugir de colère un cabaretier pétrocorien fort critique à ce sujet, présentons le projet du château Barrière, la fondation Wilmotte.

chteaubarrire.bmp Le château, le descriptif du concours « prix w 2006″ , et la remise des prix.

Remise des prix … et : « Pour Xavier Darcos ce travail va permettre de réfléchir au devenir  du château Barrière, monument du 12 ème siècle, construit sur les vestiges du rempart gallo-romain du 3 ème siècle, et à celui de Vesunna, musée gallo-romain qui se trouve à proximité. Le château Barrière réhabilité selon les projets des jeunes architectes pourrait servir de lieu d’expositions et de rencontres annexes au musée. Cela formerait un ensemble cohérent entre les deux monuments.Jean-Paul Viguier, architecte urbaniste, membre du jury, avait d’ailleurs dans son étude prospective Périgueux 2010 émis l’idée retenue dans les cinq grands projets, de mise en valeur des vestiges du quartier gallo-romain pour relier le secteur de la cité au centre-ville.

Commentaire : Citoyens, préparez la monnaie ! Voilà qui va encore allèger la dette de la ville. D’autant que la reprise en gestion directe du musée Vesunna annonce de sérieux déficits.

 

 

 .2. Castel Pessard, Ducasse ou Ley ?

Pour Ducasse, ce n’est pas encore fait … qui sera l’investisseur ? La mairie ??

En effet : « Le chiffre d’affaires 2005 générés par ses activités est de 44 millions d’euros. Il emploie plus de 1400 collaborateurs. Il est le seul Français à faire partie du classement des cent personnalités les plus influentes du monde selon le magazine économique américain Forbes.

L’une des forces du groupe Alain Ducasse est de ne posséder quasiment aucun de ces restaurants. Il y est juste « conseil » rémunéré par redevances. Le groupe place les meilleurs cuisiniers, le gratin du personnel en salle, définit la ligne éditoriale des menus et fait en sorte que tout cela fonctionne et dégage des bénéfices pour les investisseurs.

Il rachète dernièrement 20 % du holding / Fonds commun de placement d’assurance Vega Finance. » -source Wikipédia-

Ce projet sera inséré dans un hôtel  « 5 étoiles » …. PFFFUuuuhhhh !!! Mais là encore, ne rêvez pas citoyens : « Il faut pourtant mettre un bémol à ce projet : son prix ! Une chambre d’un hôtel 4 étoiles coûte au minimum 120 000 euros, tant à construire et aménager que pour son entretien (sans l’impôt foncier)… Pour 40 chambres, l’investissement tournerait autour de 5 millions d’euros. Sans le restaurant. Qui va financer un projet de cette envergure ? La collectivité locale ? Un sponsor ? D’autant plus qu’il s’agit d’un investissement qui n’est pas rentable à court terme. Les gens du métier savent qu’un restaurant étoilé nécessite pour fonctionner au moins 400 000 euros à l’année. Il faut que les recettes soient substantielles pour qu’un tel capital soit rentabilisé. Sera-ce le cas d’un Ducasse à Périgueux ? Si la période estivale peut amener une clientèle de touristes fortunés et amateurs de bonnes tables – d’autant qu’on parle ici de la fermeture prochaine de Mazer à l’hôtel du Centenaire aux Eyzies, faute de repreneur -, qui va fréquenter un restaurant Alain Ducasse en hiver ? La clientèle locale. Au début du mois de novembre, j’étais seul à déjeuner à L’Oison, au Château des Reynats (ex-étoilé Michelin). Ce n’était guère engageant pour le projet de Castel Pessart. » La critique in extenso de ce projet    Le Figaro Magazine refuge inattendu du dernier Trotskyste de France. (J’aurais préféré vous donner en lien la critique beaucoup plus objective et mesurée du Sud-Ouest, mais je ne vais quand même pas acheter des archives électroniques pour leur faire de la pub.)

Commentaire : Pas trop compter sur Ducasse pour investir. Préparez la monnaie heureux contribuables … Vous paierez le gouffre de l’aéroport pour faire venir des convives et des hôtes au sens vrai du terme, vous paierez leur addition !

Je ne comprend pas bien le sens de cet article, je n’ai pas lu le chapitre 1 : Previous page 

Je veux comprendre le langage hermétique qu’utilise Monsieur Darcos dans la ville de Périgueux, vers le chapitre 2-bis :   Next page

Je veux savoir ce que signifie la marque du couteau de Nontron, vers le chapitre 3 : .Next page

analyse de traffic

analyse audience

2 Réponses à “Xavier Darcos : l’épée de l’ambigu … chapitre 2”

  1. Marc24 dit :

    Hermione, vous ironisez grave! N’avez vous pas peur que le Sire Darcos lise vos lignes? Vous risquez de vous retrouver en enfer! L’enfer de la circulation de Périgeux. L’enfer des jeux de casino. L’enfer des impôts nouveaux. Ne me dites pas que vous être pauvre. Monsieur Darcos n’a jamais vu de pauvre dans sa bonne ville du haut de sa tour d’ivoire.

  2. Hermione dit :

    Pensez-vous Marc24, je ne suis pas assez imprudent pour assister à toutes les réunions de Monsieur Moyrand, mon anonymat est préservé vis à vis des agents municipaux qui selon leur propre aveux y assistent pour relever les noms des auditeurs et participants.

    Et Hermione n’est pas vraiment mon nom. Voyez mon adresse Mail :
    Menelas@****.fr

Laisser un commentaire