MoDem Périgueux, lundi 17 décembre : l’audace et la prudence chapitre 4. La liste Démaret.

Résumé des épidodes précédents : Entravé par sa propre stratégie et la tradition des partis centristes, le MoDem ne parvient pas à sortir de l’attitude classique de ses prédécesseurs : poil à gratter de campagne et soutiers des majorités à venir. A Périgueux, les Cornet et autres Mingasson illustrent cet atavisme centriste. Mais le MoDem peine à faire croire à l’authenticité et à la réalité de sa tentative de dernière minute pour construire une liste qui gênera plus celle de Monsieur Démaret que celle de Monsieur Darcos.

 

ATTENTION ARTICLE EN CHANTIER !       En attendant … voir le chapitre 3 Previous page

 

Monsieur Démaret nous a donc fait connaître de longue date sa volonté de faire exister le MoDem à Périgueux en présentant une liste aux municipales. Il a pour lui l’authenticité de la démarche, sa clarté et sa constance.  La pertinence de sa démarche a en revanche très vite été remise en cause. « Un agité » disent les Darcosistes … Agité ? Il ne semble pas. Dérangeant, oui, et pour le MoDem en premier.

 

 

Monsieur Démaret hypothèque d’emblée l’alliance de premier tour qui pouvait sans lui être conclue sans crainte. Alors on assista à des silences gênés, à de paresseuses hâtes d’en finir, jusqu’au dernier épisode de la constitution in extremis d’une liste labellisée MoDem qui se la joue « rebelle » en prétendant qu’elle ira « jusqu’au bout » quelle que soit l’attitude de Bayrou, ce qui est précisément le registre de Monsieur Démaret.Mais c’est peut-être se montrer trop soupçonneux que de voir dans cette hypothétique liste un contrefeux d’appareil à la candidature Démaret.

Voici comment il annonce sa candidature dans le journal Sud-Ouest le 17 décembre :

MUNICIPALES. Un adhérent du MoDem confirme sa candidature pour une liste indépendante. Il dévoile une partie de son projet, axé sur l’environnement

Jean-Louis Démaret démarre

:Hervé Chassain
MoDem Périgueux, lundi 17 décembre : l’audace et la prudence chapitre 4. La liste Démaret. dans Le MoDem au fil des jours 3040774

Même si le MoDem semble se désolidariser de son projet de liste indépendante, Jean-Louis Démaret est formel : « Je ne m’engage pas à la légère, j’irai au bout. » Il assure avoir presque réuni les 39 personnes nécessaires, ainsi que les fonds, grâce un investissement personnel et à celui de cinq personnes.
Une liste qu’il pourrait baptiser avec humour : « Périgueux veut Démaret ». Politiquement, il assure qu’elle sera très ouverte. Mais il ne se voyait pas partir aux côtés de Xavier Darcos « qui acquiesce à tout ce que fait Sarkozy ». Jean-Louis Démaret a été séduit par les valeurs de François Bayrou, qu’il veut mettre en pratique à Périgueux.
Cet ancien directeur de société âgé de 59 ans, assure avoir réalisé une véritable étude de marché : « Pendant quatre mois, j’ai interrogé 1 300 personnes dans la rue. » Il en a retiré beaucoup de questions sur l’environnement et le cadre de vie. C’est donc là-dessus qu’il axe ses premiers projets.
Il pense qu’il faudrait rendre aux piétons tout le vieux centre-ville. « On pourrait y amener les gens avec des navettes électriques, comme dans plusieurs villes. Il existe aussi des vélos et tricycles électriques qui pourraient être mis à disposition. » Il faudrait aussi multiplier les parkings à la périphérie. Pour aider le commerce du centre, le stationnement devrait être gratuit toute la journée du samedi.
Il présentera son programme complet et sa liste en janvier.

Il ne varie pas dans ses déclarations et sa volonté. Une légère inquiétude naît, mais cela est du sans doute à un raccourci journalistique, à lire l’explication qu’il fournit le 03 décembre :“On ne va pas tomber dans les travers du passé et s’allier à l’U.M.P. tout de suite alors que l’on s’annonce comme un nouveau parti”. Ce qui donnerait à penser que son esprit d’indépendance n’ira pas jusqu’à franchir le pas d’une alliance avec Monsieur Moyrand ni qu’il puisse franchir un cap décisif en arrivant en tête au premier tour.

Peu importe, à Monsieur Démaret de présenter, son programme, sa liste et d’expliquer aux électeurs sa stratégie de second tour lorsque le temps en sera venu. En attendant il apparaît en phase avec les militants du MoDem, avec son électorat et au delà, bien plus que les tractations et hésitations de l’appareil ne le sont.

Il suffira pour s’en convaincre de lire quelques pages de sites centristes.

Et, « Deci delà ! cahin, caha ! Va chemine ! Va trottine, va petit âne etc… »,  un homme seul volète et papillonne de Darcos à Distinguin, de Distinguin à Mingasson, de Mingasson à Démaret. Qui donc ? Vous ne lisez donc pas les journaux ? Un homme de bien, voyons … aux convictions fermement arrêtées … et qui a un projet écologique pour la ville « Deci, delà, cahin, caha, le picotin le récompensera -1- ».

 

-1- Véronique, André Messager. 

Lire également l’article : « Histoires de clementines » dans Thé cakes et Socialisme

 

 

 

analyse de traffic

analyse audience

3 Réponses à “MoDem Périgueux, lundi 17 décembre : l’audace et la prudence chapitre 4. La liste Démaret.”

  1. Marc24 dit :

    Attendons le 20 février au soir pour voir qui aura eu le courage ou la sagesse d’aller jusqu’au bout! Difficile de bâtir quelque chose quand la droite est tapie dans l’ombre et récupère un à un les prétendants. Monsieur Démaret risque être bien seul sur sa liste…

  2. Hermione dit :

    Et si les électeurs centristes et les militants que l’on peut lire ici ou là sur le net prenaient leurs dirigeants au mot et soutenaient Monsieur Démaret pour affirmer un centre autonome et non pas comme une simple force d’appoint? Ils doivent bien se souvenir du temps de la « troisième force ».

  3. Marc24 dit :

    Moi je vois 1 électeur sur 5 de cocu!

Laisser un commentaire