La Fête Nationale du slip.

« Nous avons fait le choix d’un développement par le choix d’une politique culturelle extrêmement ambitieuse. » Xavier Darcos, interview au Fig’ Mag’.

On peut tout redouter de ce genre de déclarations. Les tirades infernales d’Athalie par des acteurs chevrotants comme Sarah Bernard, le Bel Canto façon Paul Potts, les créations post-moderne dont les réserves des centres régionaux d’action culturelle regorgent, (vous savez bien ces plâtres imités de ceux de votre CM2, tapissés d’une couverture de revue sur la pendaison de Saddam qui nous disent tout de la futilité du siècle …).

Et bien, non. Les amis de Monsieur le Maire-Ministre de Périgueux ne vantent pas en vain son discret sens de l’humour. Prenons les manifestations les plus courrues de la ville.

    Au premier abord, il apparaît hautain, sûr de lui, dominateur, presque méprisant. On le trouve prétentieux lorsqu’il lâche, péremptoire: «A Périgueux, j’ai tout inventé en matière de culture.» On le juge pédant quand il assène: «Je suis un intellectuel avant d’être un politique.» On l’imagine désintéressé des affaires municipales lorsqu’il peste contre les «lourdeurs de la bureaucratie locale». On le croit même aigri, (…)

    -Source « L’Express ».

    On voit bien que le Maire Darcos a quelques soucis de mémoire dès que l’on parle culture et qu’il a tôt fait de s’attribuer et pas seulement de manière Tacite, les oeuvres des autres …

  • Mimos, le festival du mime. Créé en 1982 sous la mandature de Monsieur Guéna. Monsieur Xavier Darcos n’y est pour rien, mais devenu adjoint à la culture en 1989, puis maire en 1997, il a continué cette action.  Je ne sais pour quelle raison technique, le site de ce festival (classé autre site de la mairie de Périgueux) ne fait remonter ses archives qu’en 1989, année de la prise de fonction d’un certain X.D. adjoint à la culture … Modestie sans doute, mais la biographie du mime Marceau et de quelques anciens conseillers de Mimos situent la création en 1982, tout comme les sites régionaux et départementaux, immodestes peut-être.

  • MNOP, le festival de Musique de la Nouvelle-Orléans à Périgueux. Créé en 2001, ce festival prospère entre Gamenson et les répétitions à Atur. Sa volonté de jumeler la Nouvelle-Orléans et Périgueux sera-telle reprise par le Maire-Ministre dans son prochain programme ?

  • Le Salon International bi-annuel du livre gourmand. Créé en 1990, Xavier Darcos en avoue la paternité avec fierté. Il n’est plus besoin de présenter cette manifestation populaire. Plus de 16 000 visiteurs revendiqués mais à quel type de manifestation ? Difficile à dire. Résistera-t-il à la création du Salon du Livre Gourmand de Trouville ?

  • La Truffe d’Argent, concours de la jeune chanson française. Un palmarès sans doute éloquent mais introuvable. La seule manifestation qui, depuis 1985, ne choque aucune oreille de riverains mécontents. Aucune descente, courtoise mais FERME, de la police municipale ne vient en interrompre le cours vers 20 h 30. C’est dire la qualité de ces podiums qui arrivent à charmer les oreilles si sensibles au moindre son des habitants de Périgueux. Quand on est le siège d’un festival international de mime, remarquez …

  • La Fête Nationale du Slip, est curieusement oubliée de tous les sites officiels. Voilà pourtant une manifestation culturelle iconoclaste dont le Maire-Ministre pourrait s’enorgueillir ! Créée en 2002, cette fête s’empare des rues le 20 juin. Authentique manifestation de culture populaire hilarante. Monsieur le Maire-Ministre craindrait-il de trop laisser voir ses penchants anarchistes ? (Pensez à visionner les vidéos sur le site en lien.)

  • fteduslipetlivregourmand.jpgProchaine création d’une municipalité à l’imagination débridée, la Fête du Slip au salon du livre gourmand ?  Le sieur Ducasse à la découpe ? Avec grande concentration de rapeurs (à la mandoline) à Castel Pessard …. oucchhh ! Enfin, ne rêvons pas trop.

analyse de traffic

analyse audience

Laisser un commentaire