• Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Archive pour janvier 2008

L’ex maire de Périgueux et l’apolitique.

Jeudi 31 janvier 2008

Monsieur Daudou vient de m’écrire, à mon nom, à mon adresse. Tout de même voilà des élus forts attentionnés à la population pour connaître le nom et l’adresse des électeurs de la circonscription . A moins qu’un marchand de liste n’ait fait le mailing.

Bon, en tout cas il m’écrit. Et il m’informe de ce qu’il va se présenter à nos suffrages aux cantonnales. Monsieur Daudou, je vois à peu près qui c’est. Un fidèle de Monsieur Guéna, un peu figé quasi marmoréen. Une personne fidèle à ses engagements qui a tenu bien au chaud la place de Maire de Périgueux pour Monsieur Darcos, lorsqu’il apparaissait incompatible d’assumer deux jours par semaine une Mairie ou un Ministère (Monsieur Darcos varie assez en effet sur la dévolution de ces deux jours.)

Mais depuis peu, les candidats aux cantonnales se présentent avec un suppléant. En l’occurence, Monsieur Daudou se présente avec une suppléante Madame Huth, médecin de son état. Et là, que lis-je ? Madame Huth se déclare indépendante et apolitique. Indépendante, je comprends. On a connu des Républicains Indépendants dans un lointain passé. Mais apolitique … Cette revendication est une assez grosse et ancienne ficelle tendue par ceux parmi les politiciens qui prétendent précisément ne pas faire de politique politicienne ! Grosse ficelle tendue aussi bien par des gens de tous les partis, direz-vous. Oui, de tous les partis, plus particulièrement de droite tout de même. Et avec constance, déjà au XIX° siècle les candidats royalistes prétendaient ne pas faire de politique.

Se présenter avec un homme qui ne cache pas ses opinions, qui ne met pas son appartenance dans sa poche, n’a rien de déshonorant. Alors autant dire que l’on partage ses vues. Après tout être de droite n’est pas une infamie. Tout du moins le croyais-je.

analyse de traffic

analyse audience

Elections municipales, mairie de Périgueux.

Jeudi 31 janvier 2008

Mieux qu’un sondage, plus que la lecture de la presse régionale et locale, un indice objectif peut nous indiquer quels sont les résultats électoraux attendus par la majorité actuelle de la municipalité.

Vous voulez savoir si Xavier Darcos sera battu en mars prochain ? J’ai un test infaillible à vous proposer. Portez vos pas Square Jean Jaures. Si les bureaux de l’opposition sont en pleine restructuration, agrandis, refaits à neufs, si un parking réservé s’installe à la place des chétifs jeux d’enfants qui sont à leur pied, signes tangibles que Monsieur Darcos prépare une traversée d’opposition municipale sereine, alors indubitablement vous saurez que c’est Michel Moyrand qui va l’emporter.

Si rien n’est fait ?… Peut-être Monsieur Darcos n’a t-il pas l’intention d’exercer son mandat de conseiller municipal si la gauche l’emporte. A l’inverse, peut-être n’est-il pas aussi pessimiste que cela se dit dans Périgueux… Allez savoir.

Appendice post 16 mars 2008.

Pourquoi les locaux de l'opposition n'ont-ils pas été refaits ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

analyse de traffic

analyse audience

Chanoinerie et laïcité, Sarko et Bauberot Section 5

Mercredi 30 janvier 2008

Suite et fin des Sarkozeries Vaticancanesques.

Messieurs les cardinaux, Mesdames et Messieurs, au terme de mon propos, et à quelques jours de cette fête de Noël qui est toujours un moment où l’on se recentre sur ce qui est le plus cher dans sa vie, je voudrais me tourner vers ceux d’entre vous qui sont engagés dans les congrégations, auprès de la Curie, dans le sacerdoce et l’épiscopat ou qui suivent actuellement leur formation de séminariste. Je voudrais vous dire très simplement les sentiments que m’inspirent vos choix de vie.

 

(suite…)

La liste, les listes.

Mercredi 30 janvier 2008

J’avais lu déjà un entrefilet parlant d’une mystèrieuse liste sans nom. Je pensais un moment à cette fameuse liste de Génération Démocrate et me demandais s’il se pouvait que ce fût la même. Et comme la meilleure réponse à une question que l’on se pose est d’attendre que l’évènement survienne, je décidais d’attendre.

Ce matin, lisant le forum de Sud-Ouest, je lus un message sous ce titre « La Liste » …. Bigre ! Et en pied de ce message, figurait ce lien : 

http://farm3.static.flickr.com/2339/2229631169_ba64f0a5f5_o.jpg

La photographie à laquelle conduit ce lien fait inmanquablement penser au site 109aPx, le graphisme associé également. Là, je me suis fait la réflexion que ça sentait le canular comme aime à en faire la fédération de Mobile Clubbing.

Après avoir lu la bonne presse : Dordogne Libre et Sud-Ouest, il n’y a plus à hésiter. Ceux qui se rendront au Mellow ce vendredi sont partis pour une longue soirée boite.

Bonne chance à l’initiative, une franche rigolade est permise avec tout, y compris les élections.

Mais n’oublions pas le séisme politique annoncé dans la même presse locale. La création d’un Club du Nouveau Centre à Périgueux ! Sans oublier que, n’en déplaise à certains commentateurs ironiques la « Liste Démaret » continue vaille que vaille son chemin. J’y reviendrai.

 

 

 

 

analyse de traffic

analyse audience

Chanoinerie et laïcité, Sarko et Bauberot. Section 4.

Mardi 29 janvier 2008
La suite des Sarkozeries Vaticancanesques.

Ma conviction profonde, dont j’ai fait part notamment dans ce livre d’entretiens que j’ai publié sur la République, les religions et l’espérance, c’est que la frontière entre la foi et la non-croyance n’est pas et ne sera jamais entre ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, parce qu’elle traverse en vérité chacun de nous. Même celui qui affirme ne pas croire ne peut soutenir en même temps qu’il ne s’interroge pas sur l’essentiel. Le fait spirituel, c’est la tendance naturelle de tous les hommes à rechercher une transcendance. Le fait religieux, c’est la réponse des religions à cette aspiration fondamentale.

 

 

(suite…)

Périgueux-Bergerac en avion !

Lundi 28 janvier 2008

Les périgourdins se sont trop longtemps Santellisé, vieux Jacquous au fond de combes humides, entre volutes de fumée qui s’élèvent de frèles cheminées de pierre au coeur de toits de lauses. Il fallait qu’enfin la modernité s’installat. Le département est TOU RIS TI QUE ! Et le touriste moderne n’est plus ce souriant étranger roulant un train de sénateur sur de petites routes dont il est émerveillé qu’elles puissent exister (allez faire un tour en Belgique et au Pays-Bas), non dorénavant le touriste à 1 heure trente à consacrer aux paysages périgourdins qu’il découvrira du haut de ponts auto-routiers. Un peu comme vous visitez Millau désormais depuis le viaduc.

Mais ce n’est pas encore assez. L’autoroute, c’est bon pour le vulgaire, le « décideur », le touriste à haut potentiel économique, lui se doit de voyager selon un mode conforme à son rang. Les deux maires U.M.P. des villes majeures du département l’ont compris. Et il ne faudra pas moins de deux aéroports déficitaires situés à moins de 50 kilomètres l’un de l’autre pour satisfaire leur ego.

Périgueux – 375 000 € par an (moins d’un euro par mois et par habitant dit Monsieur Darcos modeste pour une fois)

Bergerac, – 840 000 € en 2007 soit 40 % de plus que ce qui était annoncé dans les prévisions.

Les déficits cumulés représentent 1 215 000 € …  (sans compter les autres contributions aux déficits de ces deux aéroports) de quoi financer largement les annuités d’une participation de ces deux villes à l’amélioration des liaisons ferroviaires Bergerac Périgueux Paris.  Mais ce n’est pas assez moderne pour nos brillants UMPistes.

U.M.P. = Union pour le Mono-Plan ?

 

analyse de traffic

analyse audience

Xavier Darcos facilement décontenancé.

Lundi 28 janvier 2008

Fadéla Amara, c’est un Joker de ce gouvernement. Un plus indéniable pour tous ces graves personnages de la droite classique qui ont tant de mal à sortir de leur panoplie de notables. Lorsqu’ils s’y essayent, comme J. Louis Borloo, ça fait toujours un brin vulgaire, un brin démago, pitoyable enfin. Alors cette Ministre au langage direct sert beaucoup.

C’est bien dans cet esprit que Monsieur Darcos a fait venir Fadéla Amara à Périgueux. Hélas, si cette dernière semblable a elle-même a su écouter, être mise en cause, et éventuellement a su provoquer des paroles chez ses interlocuteurs, Monsieur Darcos est loin d’être capable de réussir ce genre d’exercice. Lorsqu’il est interpellé par un père de famille, le quasi-pote de proximité redevient dans la seconde « l’Aigle des Mots » et lâche un cinglant et méprisant : « La mairie n’est pas l’agence pour l’emploi. »

Cette anecdote est dans la Dordogne Libre du 26 janvier 2008.

- : « Vous êtes toujours à Paris »

Mais les jeunes s’en sont surtout pris à Xavier Darcos, lui reprochant d’être trop souvent à Paris, de ne pas faire tout son possible pour le quartier. « La mairie n’est pas une agence d’emploi, a répondu le maire sortant. Et je ne suis à Paris que deux jours par semaine. »

« Et quoi ? Pourquoi vous vous énervez ? Vous n’avez plus rien à dire ? » a demandé l’un des jeunes de la bande à un Xavier Darcos quelque peu excédé. – fin de citation -

Chassez le naturel, il revient au galop.

Et le plus incroyable, c’est que pensant rendre meilleure sa position de maire, le ministre avoue son absentéisme au ministère … deux jours seulement à Paris, pour un des plus gros portefeuilles ministériels qu’il soit ! Quand on sait (rappelez-vous Sud-Ouest) qu’il prétend en outre gérer la ville depuis Paris entre 6 h 30 et 8 h 30 avant de se présenter à son bureau au ministère ….

Voilà un homme qui a raison d’adhérer à un gouvernement qui prône l’abolition des 35 heures … en deux jours c’est fatiguant. Mais trente cinq heures en deux jours pour le ministère de l’éducation nationale et une ville d’un peu plus de 25000 habitants, cela fait-il bien sérieux ?

analyse de traffic

analyse audience

Pas la CAP, LE CAP !

Dimanche 27 janvier 2008

Ce que c’est que d’être distrait … Quelqu’un me dit sous le sceau du secret bien sûr (ce n’était pas encore dans tous les journaux) :  » Darcos a réussi un joli coup, il a le Président du CAP sur sa liste. » Ah bon ? En effet, sacré coup ! Pourtant, ils n’ont pas l’air d’être d’accord ces deux là.

Puis je laisse passer quelques secondes avant de revenir à la charge : « T’es sûr que C B-D se présente avec X D ? », et l’autre : « Mais non, quel empoté ! MM, le Président du CAP, pas la CAP, idiot ! »

Très bien, fallait préciser. Alors comme ça, Monsieur Darcos voudrait tant être Président de la CAP qu’il s’est forgé un substitut acronymique à cette Présidence après laquelle il soupire.

Mon informateur désespéré a laissé tomber.

En clair, il semblerait que le Président d’un club sportif auquel les périgoudins sont attachés, s’engage aux côtés de Monsieur Darcos.

Bon, on voit de quel côté est la mêlée et le raffut. Monsieur Darcos fait des « coups », fait-il, fera-t-il une politique ?  

 

analyse de traffic

analyse audience

Ca se précise. Sur le Web …

Vendredi 25 janvier 2008

Je ne mettrai pas ici le lien vers le journal « Le Monde » qui décrit Périgueux comme une des villes où la gauche menace les sortants, elle est sur le site de Michel Moyrand,  mais l’info Web d’Orange :

« L’enjeu pour 2008

Pour la première fois depuis 35 ans, Périgueux pourrait basculer à gauche. A priori, le contexte local y est favorable : les six derniers scrutins donné l’avantage à la gauche, avec notamment 56,5% des voix pour Ségolène Royal en mai et 59% pour Pascal Deguilhem aux législatives. Le maire sortant aura donc fort à faire pour conserver Périgueux dans le giron de l’UMP, et peut-être son poste de ministre. »

 

Ca ne veut pas dire que les jeux sont faits, loin de là. Mais l’hypothèse d’une défaite de Xavier Darcos devient soutenable pour la plupart des média.

analyse de traffic

analyse audience

Bars – rat a clau ?

Jeudi 24 janvier 2008

Le calendrier joue de ces farces. C’est le 1° janvier que la Loi sur l’interdiction de fumer dans les bars et débits de tabac entrait en jeu. Et c’est le 09 janvier que sept patrons de bars périgourdins comparaissaient pour diverses infractions devant le tribunal de police. Parmi eux, trois étaient poursuivis pour « tapage nocturne », un autre pour étude acoustique non conforme. Les patrons de bars depuis plusieurs mois se plaignaient en effet du zèle de la police municipale concernant le bruit produit par leur établissement ou par leurs clients. Mais il semblerait que depuis lors un retour à une meilleure compréhension du problème ait été trouvé. Et, voilà que le passé revient à grand pas se rappeler au bon souvenir des cabaretiers.

D’autant que leur grogne n’est pas près de s’apaiser avec la Loi de prohibition du tabac. Outre que selon ces professionnels, l’entrée en vigueur de cette loi a entraîné une baisse de 30 % de leur chiffre d’affaire, le tapage nocturne revient les menacer. Car les clients qui fument dehors parlent, marchent, bref font du bruit. Et avec le retour des beaux jours, les habitants du voisinage vont vouloir laisser leurs fenêtres ouvertes et éventuellement, certains disent inéluctablement,  se plaindront du bruit. Cercle vicieux.

Dormez brave gens ! La garde veille sur vous !  « La ville est à vous » jusqu’à vingt heure trente, pas plus !

Dordogne Libre 09 janvier  

analyse de traffic

analyse audience

1234