Modem 7 janvier 2008 : Bas les Masgasson ?

Ca y est, la messe est dite. (« Te Deum laudamus ». Maintenant que le MoDem va faire route commune avec un latiniste, n’est-ce pas …) La tactique Mingasson semble devoir l’emporter. Monsieur Darcos se déclarait candidat ce matin au cinéma de Périgueux (la fréquentation de Sarkozy sans doute.) Il annonce la constitution d’une liste U.M.P.-MoDem.

Quelle liste et quelle proportion de MoDem ? Pour l’instant rien.

Celui qui, s’il devait « choisir entre Paris et Périgueux » choisirait les douces joies des pénates périgourdines est donc enfin officiellement candidat à sa propre succession. Rien de vraiment surprenant à cela. Mais il faut s’interroger sur les chances réelles du MoDem aujourd’hui de gagner autre chose que le peu qu’a obtenu Monsieur Mingasson pour lui même contrairement à ce qui semble se dessinner à Bordeaux.

Monsieur Mattera selon le  »Sud-Ouest du 07 janvier penchait pour la liste d’union au premier tour. Les jeunes de Génération Démocrate, toujours selon ce journal, jetteraient l’éponge et l’opération de savonnage de planche envers Monsieur Démaret fonctionne bien encore.

Mais tant que la liste ne sera pas connue la différence entre Esaüe et David sera difficile à cerner.

Interrogé par France3, Monsieur Moyrand déclare que la candidature de X. Darcos ne le surprend pas et qu’il mène sa campagne selon son propre calendrier.

analyse de traffic

analyse audience

2 Réponses à “Modem 7 janvier 2008 : Bas les Masgasson ?”

  1. Marc24 dit :

    Hermione! Quelle dureté de langage envers ces supplétifs du Modem sacrifiés sur l’autel de l’amitié entre Monsieur le Ministre et son Maître en politique de 1993! C’est vrai qu’ils étaient déjà passés sous les fourches caudines du Sarkozisme puisqu’ils avaient d’eux même poussé la porte. Quant à ces braves garçons de GD, ils doivent être bien marris d’être ainsi désavoués dans leurs saines et honnêtes convictions! Il ne leur reste plus que réfléchir à une autre stratégie qui consisterait à tuer le père Béarnais et chercher dans leurs rangs quelques leaders pour peser dans le débat politique. La politique, ce n’est pas si simple qu’un coup de fil…

  2. Hermione dit :

    Aucune dureté. Pour moi leur opinion est tout à fait honorable ainsi que leur choix. La question est : sont-ils capables de sortir un jour de cette position ?

    La stratégie de Monsieur Bayrou aura-t-elle les conséquences qu’il en attend ?

Laisser un commentaire