Les rebondissements de la campagne vus par les lecteurs de S-O. Chap 3

 

C’est au lendemain de sa déclaration de candidature par Monsieur Darcos que le forum de Sud-Ouest prend un tour plus conforme aux traditionnelles séparations de l’opinion. La diversité des réactions des contributeurs qui se déclarent centristes est très intéressante. A côté des argumentation des uns et des autres qui, je le montrerai dans un chapitre suivant, renvoient à l’histoire de tous les mouvements dits centristes, nous voyons se développer des positions inattendues, surprenantes dans le débat d’aujourd’hui. Reste à déterminer celles qui sont représentatives des presque 20% de l’électorat périgourdin qui se sont portés sur le nom de Monsieur Bayrou lors des élections présidentielles.

> A Coucou, Coucous et demi
7 janvier 2008, par Sanglier Pacifiste  /  Un engagement vers la rencontre des idées et des volontés

Qu’en sera-t-il des jeunes militants de Génération Démocrate 24 ? Qu’en sera-t-i de ses néo-adhérents venus du courant Ségoléniste ?

Nul ne le sait. A chacun de penser par lui même à cette question.

La lecture de Sud-Ouest d’aujourd’hui confirme cependant la lecture du Blog Hermione sur le dilemme de tout parti centriste entre son tropisme, qui est d’être une force d’appoint aux partis siègeant plutôt à la droite de l’hémicycle, et son désir d’indépendance ou son regret de l’âge de « la troisième force ».

Peu importe, il en est ainsi.

Je parlais de Coucous, Marc24 parlait de cocus (électeurs désappointés par le comportement de leurs formations politiques).

Force est de constater qu’une fois les Coucous casés, nombre de cocus regarderont partir le train à l’heure et sans eux.

La seule vraie inconnue désormais est la liste Démaret.

[Répondre à ce message]

 

Dur dur de penser autrement
8 janvier 2008, par Frédéric  /  Génération Démocrate 24


Pour Génération Démocrate je vous rassure, nous allons bien. Le Modem aussi, puisque la Dordogne compte + de 300 adhérents contre – de 50 avant la campagne de Bayrou.

Quand à vos théories sur le centrisme, elles n’appartiennent et n’engagent que vous, comme la liste de Jean-Louis Démaret ne regarde que lui. Il a voulu s’imposer tête de liste au Modem, et comme nous privilégions le débat interne plutôt que l’individualisme sauvage, il s’est mis lui même à l’écart du parti. Pour avoir participé aux discussions, je peux vous assurer que ça c’est bien passé comme ça.

Pour ce qui est de se sentir cocus ça viendra surement un jour, mais pour l’instant ça n’est pas le cas puisqu’il y a eu débat interne dans les 2 formations, vif et passionné, et c’est un honneur pour le Modem que d’avoir su accepter celà. À titre strictement personnel je désapprouve cette alliance et il y aura dans les prochains jours un article sur notre site.

Tout ce que je peux rajouter pour l’instant c’est que ce sont les citoyens de Périgueux et de Dordogne, à quelques rares exceptions, qui devraient se sentir floués (c’est plus joli, non ?). La PS, plutôt « inféodé » chez nous à Emmanuelli et au NPS, a proscrit toute alliance avec le Modem. Ils ont systématiquement fermé la porte à toute discussion, n’ont pas cherchés à parler de projets ou d’intérêt commun pour les citoyens. NON !!! Voilà une attitude constructive pour des gens qui se disent responsables politiques. Une alliance avec le PS sur Bergerac et Périgueux aurait permis certainement de prendre ces 2 villes. Mais ça leur est égal ! Au PS on préfère encore l’union de la gauche ; et pourquoi pas le programme commun ? On préfère prendre le gros risque sur ces 2 communes de rester dans l’opposition, donc de ne pas pouvoir mettre ses idées en pratique plutôt que de s’allier au Modem.

Dur dur d’évoluer, de suivre l’évolution de la société et des mentalités. En agissant ainsi, le PS et ses « amis » du PC et des Verts ont poussés (et je suis sur que c’est dans ce sens qu’ils l’ont fait) le Modem à 2 choix : pas de liste (puisque pas assez nombreux) ou alliance avec l’UMP.

Pour reprendre Bayrou, « je ne sais pas pour qui je voterai, mais je sais pour qui je ne voterai pas ». Aux urnes citoyens !!!

Répondre à ce message

Une mise au point d’un participant qui semble très au courant des faits,

A Coucou, Coucous et demi
10 janvier 2008, par Marc24  / 


Coucous et cocus, panpan culcul ! Sénilité avancée et confusion mentale chez moi…

Ceci étant, si nous faisions sérieusement l’historique des tractations sur Périgueux ?

En Juillet, Monsieur Mingasson demande une rencontre avec Monsieur le Maire sortant. Ils conviennent ensemble d’une possible collaboration qui se confirmera par la suite, avec en prime, le soutien de François Bayrou.

En Octobre, la gauche prend langue entre ses diverses composantes et parvient à un accord fin décembre.

Le jour de la Saint Sylvestre, après avoir tenté en vain de monter une liste pendant une dizaine de jour, dans l’après-midi, les bayroutistes qui ne veulent pas suivre Monsieur Mingasson dans sa participation à la liste du Maire sortant, téléphonent pour la première fois à Michel Moyrand pour lui demander de travailler avec lui à la composition d’une liste. Michel Moyrand leur fait part de l’accord qui existe entre la gauche plurielle et qu’il ne pourrait répondre favorablement à leur demande qu’avec l’accord unanime des 3 partenaires. Les demandeurs acceptent le fait que la discussion s’engage avec tous les partenaires composant la liste de gauche. Le 2 janvier, après discussion, ceux-ci répondent par la négative au motif que la demande vient trop tardivement.

C’était juste un peu d’histoire…

Répondre à ce message

Voilà une opinion assez critique sur la décision du centre à Périgueux,une position militante du point de vue du Centre et l’explication des mêmes faits par « une source bien informée du P.S. » (apparemment). Voyons maintenant quelques opinions d’électeurs se déclarant centristes voire même U.M.P ! : Chap 4.

Vers le Chapitre 4.

analyse de traffic

analyse audience

Laisser un commentaire