MoDem, le bonheur de l’U.M.P. en Aquitaine ?

Sans préjuger des résultats (les électeurs n’appartiennent à aucun appareil), l’U.M.P. est assez heureuse dans notre région. Le MoDem fidèle à lui même, n’a pas souhaité être un élément de déstabilisation des anciennes alliances. Si bien que Monsieur Juppé devra sans doute manger son chapeau et donner sans doute plus qu’il n’aurait souhaité le faire au MoDem, mais il a évité que F. Bayrou et ses troupes ne veuillent accrocher son trophée aux murs du nouveau siège du MoDem. Il peut s’en réjouir car il était à la manoeuvre pour la fusion-absorption de l’U.D.F. par le R.P.R. sous le doux sigle U.M.P.  Bien plus ! Il y aura une liste Nouveau Centre à Bordeaux alors que c’est l’allié de l’U.M.P. …

Monsieur Darcos s’en sort encore mieux avec l’appareil MoDem quand on songe qu’au delà des affirmations de profonde amitié qui l’unirait à F. Bayrou, il a quand même tourné le dos à celui qui avait impulsé sa carrière politique au niveau national. Il s’en sort vraiment bien quand on songe à l’élégance avec laquelle il a limogé Madame Claire Castanet. Monsieur Bayrou a donc passé l’éponge sur cette manifestation d’ostracisme darcosien envers lui même et sa mouvance. Pardon des offenses entre démocrates chrétiens ?

Et pourtant, Monsieur Darcos n’est-il pas le ministre d’un gouvernement servant la politique de Monsieur Sarkozy, dont F. Bayrou a dit dans le Figaro qu’il mettait en cause la république ?

L’U.M.P. parle de politiser les élections municipales. Grace aux appareils MoDem, la politisation ne sera pas générale.

Voir Modem en Gironde les malheurs de Juppé.

 

analyse de traffic

analyse audience

Une réponse à “MoDem, le bonheur de l’U.M.P. en Aquitaine ?”

  1. Marc24 dit :

    Au bout du compte, ne reste-t-il pas que deux blocs en présence? Gauche et droite ? C’est ce que vont finir par penser les électeurs en voyant les jeux des centristes.

    Réponse : Le jeu n’est pas fait encore. Les visées de F Bayrou ne sont pas dans la bipolarisation et le ralliement à l’U.M.P. Mais depuis les présidentielles il n’a guère montré où pouvait se situer le centre sinon à côté de l’U.M.P. L’amusant en l’affaire est de voir le Nouveau Centre à Bordeaux présenter une liste autonome alors que son désaccord avec F Bayrou porte sur le fait que Bayrou refuse de faire partie d’une coalition avec l’U.M.P. tandis que le MoDem censé représenter cette volonté d’autonomie du centre participe à la liste de Juppé dès le premier tour … A Périgueux, le scénario ne manque pas de rebondissements, mais risque en effet de revenir à la compétition de deux blocs.

    Précisément les réactions des électeurs peuvent ne pas être en concordance avec celles des appareils, tant à Périgueux qu’à Bordeaux. Mais ces convergences ou divergences ne pourront être mesurées qu’à l’issue du premier tour …

    P.S. : J’ai trouvé une adresse où chacun pourra s’entraîner à gérer et développer une communauté d’habitants de façon INDEPENDANTE : http://molusktown.miniville.fr

Laisser un commentaire