Je n’aime pas tracter.

Tracter c’est vraiment quelque chose qui me gêne. Distribuer dans des boîtes à lettre, ça va. Mais distribuer des tracts ou des voeux, ce n’est pas vraiment dans mes capacités. Il me semble être aussi indiscret qu’une vieille dame derrière son carreau. Une discussion de bar, un blog, n’y participe que celui qui le veut, ça me convient mieux.

Bon, mais il faut le faire. Ce d’autant que je me suis proposé pour rendre de menus services. Alors, va pour une ou deux rues. Eh bien, en définitive, il y a des aspects intéressants dans cette distribution chez les commerçants de Périgueux.  Il y a les pressés, les occupés, les légèrement gênés. Mais l’accueil est à chaque fois souriant, poli. Une seule fois, il m’a semblé qu’un monsieur avait un léger tressaillement de la paupière qui traduisait de l’agacement. Mais ce n’était pas à lui que je m’adressais, alors …

Et puis il y a les autres. J’avais entendu Michel Moyrand le dire dans ses réunions. Mais, à vrai dire, tant qu’on ne l’a pas constaté soi même, on reste en deça de la réalité. Eh bien, il y a des commerçants qui interrompent leur activité et discutent. Ils parlent chaleureusement de la liste Moyrand et du candidat lui même. Une dame qui sourit en voyant l’enveloppe que je lui tends et qui me dit, tout en retournant vers ses clients : « Je connais bien Monsieur Moyrand. Dites lui que je croise les doigts pour lui. » 

Et celui-là : « Bien sûr que je vais lire ses voeux. Mais de toute façon je vote pour lui ! » et il m’en a dit des choses ce monsieur. Je ne les redirai pas ici, mais c’était instructif. Enfin, j’ai rencontré un jeune électeur du MoDem. Entendons nous bien, pas un des militants de l’ancienne UDF. Non, une des personnes ayant intériorisé le discours de Monsieur Bayrou. Ca commence fort : « Il y en a assez de la droite ! » J’étais un peu interloqué … et de poursuivre : « Je n’ai rien de personnel contre Monsieur Darcos, mais il faut du changement ! »

Ce genre de réflexions  est à rapprocher du « retrait de la ligne officielle du MoDem » par Génération Démocrate  (cliquez le lien) que l’on peut voir sur les blogs centristes mis en lien dans le pavé lien à droite de cet article.

analyse de traffic

analyse audience

3 Réponses à “Je n’aime pas tracter.”

  1. Marc24 dit :

    Quand j’ai vu le mot « tracter », j’ai cru que vous partiez en vacances avec votre caravane accrochée à votre voiture! Ainsi, vous allez au devant des gens leur porter la bonne parole? Il semblerait que ce soit eux qui vous apportent. Les commerçants sont des personnes de contact. Ils sont le meilleur baromètre du pouvoir d’achat de leurs concitoyens! Eux ne se contentent pas d’incantations télévisuelles, ils le mesurent avec leur tiroir-caisse. De plus, ils voient le regard de leurs clients qui se hâtent de vite ressortir de la boutique pour aller mettre une piécette dans le bandit manchot quand ils aperçoivent une dame élégante qui elle tracte sous les essuie-glaces.
    Monde cruel de ce bon Périgueux!

  2. Hermione dit :

    Les caravanes non plus, encore que je ne l’ai jamais fait, mais de lourdes remorques qui vous poussent sournoisement malgré leur dispositif d’auto freinage, pouah !

    Mais en fait, je parlais bien de tracts et de rencontre avec les commerçants. ;)

  3. Marc24 dit :

    Ces commerçants tant dénigrés ou dédaignés par certains et qui sont de formidables relais d’opinion. Eux, ils voient mieux que l’INSEE le vrai pouvoir d’achat des Français le soir en vidant leur tiroir caisse. Ils voient aussi les difficultés liées à une ville, le stationnement, la circulation. Pour eux et pour leurs clients.

Laisser un commentaire