• Accueil
  • > Archives pour février 2008

Archive pour février 2008

La solidité de Michel Moyrand

Jeudi 28 février 2008

Il faut lire la Dordogne Libre d’aujourd’hui (28 février). Certes Michel Moyrand n’a pas eu une actualité aussi trépidante que X. Darcos, mais jour après jour, lorsqu’il est interviewé la solidité de sa position, de son programme, s’affirment. C’est ainsi dans le « Face aux lecteurs de la DL ». Et je l’espère, je le crois, c’est sans doute l’impression qui ressortira du Tchat oraganisé par Sud-Ouest. (A 19 h et après avoir lu le tchat, ce sentiment se confirme, Michel Moyrand est solide dans l’échange.)

Bien sûr Monsieur Darcos est sans doute imbattable en communication, mais son programme est bien léger face au travail énorme fourni par l’équipe de Michel Moyrand. Monsieur Darcos annônne et ressasse les même clichés, les mêmes attaques éculées contre Monsieur Moyrand.

Bien sûr il bénéficie d’une administration en place et de l’aura du sortant. Bien sûr, il fait un score impressionnant chez les plus de 70 ans. Mais précisément son programme souffre de son manque de souffle. Il sent par trop le programme préparé par deux fonctionnaires assurés de ce que la place est imprenable. Ce programme découvert dans la presse par les colistiers de Monsieur Darcos est terne, morne, dispendieux dans ses percées « bling-bling ». Personne n’y a eu part, ni les candidats, ni les habitants de Périgueux.

Visiblement les périgourdins ne s’y trompent pas ainsi qu’il ressort des prises de paroles, des forums, des rencontres avec les électeurs organisés par la presse.

La liste enfin en photo

Mercredi 27 février 2008

En photo et en programme dans la Dordogne de ce jour. A lire et à prolonger par une visite sur leur site. Pour les quelques insomniaques que comptent notre bonne ville, peut-être ferez-vous un parallèle entre cette affirmation d’une exigence citoyenne et d’une volonté de débat et l’émission de France 3 « Ce soir ou jamais » consacré à la « jeunesse » (les trentenaires) où il fut longuement exposé un point de vue selon lequel la France était la dernière gérontocratie du monde occidental. Les participants y soulignaient le paradoxe d’un pays, la France, où l’on célébrait la « jeunesse » d’un président récemment élu à l’âge où les leaders des autre pays prennent leur retraite de la vie politique.

N’y a t-il pas un peu de cette réflexion dans ce qui anime les candidats de « La Liste » ?

De toute façon, à suivre. 

Monsieur Démaret et sa voiture de campagne.

Mercredi 27 février 2008

Il sillonne la ville avec sa « Démaret Mobile » et affirme tranquillement sa différence. A Madame Dausse, qui le critique, il rappelle qu’elle même était opposée naguère à une alliance de premier tour avec l’U.M.P. Il semble que la position du Modem et des centristes soient difficilement compatible à Périgueux. (Un seul regret. Je me suis arrêté lundi devant la « Démaret Mobile », je la croyais électrique. C’est une propulsion à moteur à combustion interne du plus banal. Nobody is perfect.)

A l’heure où certains qui étaient potentiellement candidats du MoDem aux côtés de Monsieur Darcos déclarent s’être retirés en raison de leur désaccord profond avec le leader réel de l’U.M.P. Nicholas Sarkozy …. cela se complique un peu plus. (Lire Sud-Ouest, les déclarations de Monsieur Distinguin).

Monsieur Démaret est constant. Monsieur Démaret a toujours dit sa volonté de voir un centre indépendant. Il a mis et met ses actes en adéquation avec ses propos.

Il parle même de se maintenir éventuellement au deuxième tour. Si le 09 mars au soir, il est en position de le faire, voilà qui infirmera formidablement les sondages parus récemment.

 

Monsieur Darcos est-il comme eux ?

Mardi 26 février 2008

C’est la dernière sottise en date parmi les dignitaires et caciques de l’Etat U.M.P. Les citoyens seraient heureux de constater que Monsieur Sarkozy parle « comme tout le monde » lorsqu’il se laisse aller à ses dérapages verbaux d’une rare vulgarité. Sauf que « tout le monde » n’a pas forcément l’invective et l’insulte à la bouche. Sauf, comme l’a dit ce matin lundi 25 février Monsieur L. Fabius sur France-Inter, que « tout le monde » n’est pas forcément vulgaire, qu’il ne faut pas confondre « people » et peuple et que peuple ne signifie pas grossier.

Il faut lire l’excellent billet de Monsieur Ph. Bilger dans son blog « Justice au singulier » au sujet des dérapages verbaux de Nadine Morano et bien comprendre ce qu’il veut dire quand il écrit :  » (…) privilégier la gravité de gauche par rapport à la dérision de droite (…) » et en effet, ce genre de propos de la part de nos ministres, bien que le sujet en soit différent, est de l’ordre du dérisoire.

Monsieur Darcos se reconnait-il dans ce nouveau mot d’ordre, « L’Sarko y cause comme nous aut’, pauv’ cons ! » Si oui, il va falloir Kärchériser© ces nouvelles écuries d’Augias !

Quand Monsieur Darcos « cause le Sarkozy ».

Mardi 26 février 2008

(Il m’a été fait des remarques sur la longueur exessive de ces messages. Il paraitrait que cela nuit à la qualité de l’affichage sur certains appareils. Dont acte, je scinde.)

En marge de cet incident, N.S a encore fourni une démonstration de ce que l’école primaire, fut-elle installée à Neuilly, a failli à inculquer des notions fondamentales dans la tête de certains élèves. Tenant son discours habituel : « Je veux la rupture » et voulant cependant aider les agriculteurs dans leurs attentes d’aides européennes, N.S. ne peut s’en empêcher. « Mais je veux », dit-il en substance, « que certaines filières se réforment. Car c’est à cause de la pagaille qui y règne, qu’ils n’en tirent pas un prix favorable. » Décidément, et en politesse et en syntaxe, on ne se refait pas.

Et au coeur de sa campagne, Monsieur Darcos, agrégé de l’université, dresse de lui un portrait aimable et flatteur devant la caméra de 109apx. Après un assez fastidieux éloge de son lourd bilan et l’esquisse d’un programme qui doit beaucoup à la fantasmagorie de l’élève en retard dans sa composition qui jette en vrac quelques inventions de son cru en croyant que le prof ne remarquera pas le caractère brouillon de sa composition, Monsieur Darcos se livre à des attaques personnelles à l’encontre de Michel Moyrand et de son équipe.

Toujours modeste « Darcos le Hutin », dit qu’il n’a pas le même itinéraire ni le même mode de vie que Monsieur Moyrand. (Itinéraire soit, mais mode de vie ? Monsieur Darcos veut-il parler de sa vie parisienne ?) Puis « l’Aigle des Mots » fond sur sa victime avec ce qu’il croit son coup de serre fatal ! Lui et son équipe ne sont pas des politiciens professionnels, ils ont eu des métiers avant, eux … (Lisez attentivement les noms sur les deux listes et vous verrez que Monsieur Darcos ne doit pas déchausser ses lunettes seulement lorsqu’il fait le coquet devant les caméras de télévision.) Et poursuit-il : « Moi j’ai eu des générations d’élèves et d’étudiants à qui j’ai apporté quelque chose, et qui d’ailleurs je crois, m’en sont gré, gardent un souvenir de moi. » Sans doute pas de ses leçons de français ou bien alors ils ne lui en savent certainement pas gré.

C’est ça le Sarkozysme, la faute de syntaxe est contagieuse et contamine jusqu’aux plus éminents professeurs de lettres.

Ségolène Royal à Périgueux, lundi 25 février

Dimanche 24 février 2008

C’est au Centre Départemental de la Communication (cours st Georges) à 20 heures. Et contrairement aux amis ministres de Monsieur Darcos et à N.S. ce ne sont pas les impôts des citoyens qui vont règler les frais de ce déplacement, mais sa cassette personnelle. Question de style sans doute …

Et 5 réunions de quartiers auront lieu mardi 26 au Toulon, salle du Rio; mercredi 27 salle Montaigne; jeudi 28 à la bibliothèque municipale (salle Jean Moulin); lundi 3 mars à St Georges (salle Béranger); mardi 4 au Gour de l’Arche (maison de quartier). Toutes ces réunions ont le même horaire de début 20 h 30.

Pendant ce temps, « l’Aigle des Mots » va aller s’encanailler, devinez où ? Dans des bistrots ! Et qu’y fera-t-il ? Il rencontrera du populo, du manar, de l’électeur ! Si, si, si, bien qu’il ait dit le contraire, il forcera sa nature. Si vous avez regardé les vidéos de 109apx et lu quelques journaux (j’y ai déjà fait allusion dans un précédent article), il semble que Monsieur Darcos n’apprécie que modérément certains blogs qui se livreraient à des attaques à son égard. Lesquelles ? Je ne vois pas. Mais il semble que si l’on dit, comme les journalistes du Figaro, qu’il est arrogant et hautain, ça le vexe. 

Eh bien puisque Monsieur le Ministre cherche des poux dans la tête des bloggers, pour ma part, je me garderai de dire qu’il n’est pas seulement un maire fort éloigné physiquement de notre bonne ville, mais distant par sa complexion. Non. Je vois bien que Monsieur Darcos devient querelleur, je ne l’appelerai pas « Darcos le Hautain », mais plutôt « Darcos le Hutin ».

Par ailleurs, Monsieur Démaret débute une originale campagne. Vous pouvez prendre connaissance de son calendrier et de sa trouvaille originale sur son site et sur celui de Génération Démocrate ( accés direct dans le pavé lien).

Je crois que ce sont ces  derniers blogs qui irritent tant Monsieur X. Darcos. Les critiques sur son bilan et ses méthodes y sont terribles.

Sondage Sud-Ouest Michel Moyrand en tête !

Samedi 23 février 2008

Tout de même ! Je m’en doutais bien. Lorsqu’il y a deux instituts de sondages qui mènent la même étude, en un même lieu, en un même jour, leur résultats sont inverses de telle sorte que tout le monde et son père soient contents.

Les sondages de la DL et de SO ne faillent pas à la règle. Ainsi Sud-Ouest met Michel Moyrand en tête au premier tour et vainqueur au second. D’autre part la lecture attentive des résultats du sondage de la D.L., et notamment la composante de l’électorat potentiel de Monsieur Darcos pouvait déjà laisser supposer cela.

J’espère que ces deux journaux au regard de leurs résultats et du panel, consentiront à informer leurs lecteurs de la marge d’erreur liée à la faiblesse du nombre de personnes interrogées. Car aucun sondage ne fait l’élection.  Un bon résultat doit être pris avec plaisir, mais rien ne serait pire que de croire les choses acquises.

On parle en outre d’un troisième sondage … où donc celui-ci va-t-il aller ?

Mairie de Périgueux : 22 février, sondages chaud devant !

Vendredi 22 février 2008

L’un donne 50-45 % l’autre donne les résultats inverse. L’un est fait pour la presse locale, l’autre pour une radio nationale. Lire La DL demain vendredi et le site d’Europe 1.

Mais tous les deux donnent en fait de grands espoirs de voir Michel Moyrand l’emporter ou si l’on regarde la situation du point de vue de l’U.M.P. de forts risques de voir Monsieur Darcos battu.

En revanche le score attribué à Monsieur Démaret surprend trop. Les coéfficients de redressement ont peut-être bien donné des distorsions. 

Correctif du vendredi matin :

Zut alors ! Bel exemple d’hallucination auditive ! Je voulais tellement que ce fut vrai que j’ai « entendu » mon épouse me parler de ce résultat de sondage sur Europe … Snif !

Mais il y a bel et bien eu un second sondage et y a-t-il une raison pour que ce cas échappe à la logique des sondages qui est de se contredire ? 

Mairie de Périgueux : sondages, sondages …

Jeudi 21 février 2008

Deux instituts différents mènent des sondages sur les prochaines élections à Périgueux. Moi qui jusqu’à peu n’avait pratiquement jamais été sondé, je viens de l’être trois fois en moins de deux mois ! Et aujourd’hui mercredi, deux fois. Il me faut avouer que pour le premier, entre midi et deux, je ne correspondais pas au profil. Pour le second en revanche oui. Et pour qui pensez-vous que j’ai déclaré vouloir voter ?

Bien sûr, le scénario proposé fait très peu de cas des listes de Monsieur Démaret et « La liste » en vue d’un second tour.  Parfois les électeurs réservent de ces surprises que les sondeurs sont incapables d’imaginer. Nous verrons bien.

Nous savons tous que les sondages sont des outils très coûteux. Ni Michel Moyrand, ni le P.S. n’ont les moyens de payer ces enquêtes d’opinion. Monsieur Démaret et « La liste » ne les ont pas plus, je le gagerais. Alors qui donc est à la fois curieux et argenté ?

Il faut convenir une nouvelle fois que la fébrilité, la nervosité, un rien de panique flotte sur un quartier proche de la cathédrale st Front … ou que ces élections passionnent de riches amateurs de sondages qui achètent ces enquêtes à des fins privées.

Soutenir la laïcité dans notre pays.

Mardi 19 février 2008

Ceci est le propos de la pétition en ligne dont je mets ici le lien.

 Pétition en ligne.


Cette action n’a pas besoin de plus amples explicitations.

analyse audience

123