Mairie de Périgueux : une trouille bleue.

Il n’est point besoin de lire le Nouvel Observateur de cette semaine pour le subodorer, me direz-vous. Mais tout de même la lecture de cet hebdomadaire à la page 59 ne manque pas d’intérêt.

Voilà d’ailleurs le lien vers la version électronique de ce numéro :  N-O l’article est intitulé « Une trouille bleue ».

Un extrait pour la bonne bouche et qui confirme l’impression que j’ai donnée depuis longtemps déjà sur la tournure de la campagne de Monsieur Darcos : « (…) Un des ministres favoris du président, Xavier Darcos, déclare, urbi et orbi, que sa bonne ville de Périgueux est d’ores et déjà perdue. Comme le dit un ponte de l’UMP, «il ne faut plus exclure de très mauvaises surprises, y compris dans nos fiefs». (…) »

Mais rien n’est joué encore. Il n’y aurait pire attitude pour tous ceux qui veulent voir bouger cette ville, que ce soient les amis de Monsieur Démaret ou les amis de Monsieur Moyrand que de penser avoir « ville gagnée ».
 

analyse audience

3 Réponses à “Mairie de Périgueux : une trouille bleue.”

  1. Marc24 dit :

    Et si c’était une stratégie bien organisée? On parle du pire pour sensibiliser ses troupes en leur faisant comprendre qu’il faut retrousser les manches? Pour démotiver ceux qui auraient sanctionné mais qui se diront que d’autres vont bien le faire? N’entrons pas dans ces jeux de pseudos états d’âme. Allons voter comme nous avons envie de le faire pour notre ville. C’est à dire passons de « l’emphase » de carte postale à « l’en phase » avec la population. Votons pour la liste qui porte un projet avec une équipe sincère, motivée et déterminée. Votons utile!

  2. Marsipulami dit :

    Oui, restons très prudent..tous les propos défaitistes sont tenus (notons le..) par des candidats de droite, comme pour démobiliser à gauche et..resserer les rangs à droite, afin de limiter la casse et d’éviter un trop grand reflux après le cru de 2001 !

    Darcos reste le Maire sortant, avec de plus un statut de MInistre en exercice et les moyens qui vont avec…

    Aussi gardons nous de faire la campagne « à la place » des citoyens, par l’intermédiaire de sondages ou d’impressions, le vrai test…ce sont les urnes, dès le 9 Mars..sans oublier le vote cantonal en Dordogne ! Là aussi, la gauche est en mesure de progresser et de renforcer son influence..

    Effectivement le climat national est excécrable pour la droite..tout le monde se rend compte des incantations, de l’incurie de ce gouvernement..et de la légèreté d’un Sarkozy, qui dit une chose et son contraire, pour in fine accroitre les inégalités et précariser la société.

    Mais..est ce pour celà que Périgueux sera DEJA offerte à Michel Moyrand, à tous ceux qui le rejoindront ?

    Il y a toujours une necessité IMPERATIVE d’avoir une dynamique, de proposer un vrai renouveau pour la ville..et qu’une envie se dégage, qu’elle transcende les limites partisanes et les alliances frileuses d’une gauche plurielle…

    Si et seulement si, Moyrand y parvient..il triomphera et sera logiquement Maire de Périgueux, porté par une espérance importante et une volonté de remettre la ville au centre d’une politique ambitieuse..respectueuse de tous les quartiers.

    Mais svp..pas de triomphalisme précoce, mais de la mobilisation et des propositions pour une belle ville..comme aujourdhui avec ce ciel bleu, ce soleil..où chacun retrouvera sa joie de vivre, une volonté d’entreprendre et de réussir.

  3. Luce dit :

    Ceci est pourtant une excellente réponse à certains sympathisants de gauche qui continuent à nous jouer la fable du Renard et des raisins à propos de la liste de Monsieur Michel Moyrand ….

    Quand à Périgueux un Maire sortant s’est-il senti menacé et par quel leader de la gauche ?

    Méditons et ne triomphons pas, bien sûr, mais ne soyons pas nous même défaitistes !

Laisser un commentaire