• Accueil
  • > Archives pour février 2008

Archive pour février 2008

Mairie de Périgueux, Vingt Dieux la belle liste !!!

Mardi 19 février 2008

Ah ! Ca valait le déplacement ! Une liste équilibrée, alliant compétence et travail, implication personnelle et discrétion. Les journaux vous l’ont présentée. Ils ont dit que l’ambiance de la salle était chaleureuse. C’est vrai. Ils ont également dit que le discours n’avait pas été exempt de critiques sur la gestion de la ville. C’est vrai également.

Et à Monsieur Darcos qui prétend que le programme de Michel Moyrand est tout entier contenu dans le bilan de son mandat, ce dernier réplique, non.

Non, il n’y a pas de pôle des métiers d’art identifié et fonctionnel à Périgueux. A tel point que des artisans d’art ont félicité Michel Moyrand d’avoir prévu ce point à son programme.

Non les autres arguties relatives à son programme avancées par Monsieur Darcos ne tiennent pas à l’analyse. Là où des débuts de réalisation ont été faits, il faut constater que rien ne marche.

Et pan sur les doigts du prof !

Mais il n’y a pas eu que cet aspect dans cette soirée, bien au contraire. Il y a eu la parfaite démonstration de ce que Monsieur Moyrand est un homme d’ouverture et de respect des autres, ce qui est évident pour beaucoup, mais encore un homme habile dans les négociations et dont les qualités relationnelles sont appréciées. Verts, communistes, socialistes, hommes et femmes sans attaches à un parti politique sont présents. Je me moque de savoir en quelles proportions. Mais je me souviens du discours de Vianey Le Vacon, rue Saint Front, dans lequel il exprimait que pour lui l’élection municipale était première au regard de toute autre candidature. Et j’ai vu, de mes yeux vu, des élus sortants repartir dans l’équipe de Michel Moyrand, et ses colistiers qui jettent l’éponge pour diverses raisons personnelles, venus applaudir et encourager les nouveaux partants.

Inédit ! A Périgueux, cela relève du sensationnel.

 La Dordogne Libre, dont je vous recommande la lecture, a titré malicieusement : « L’esprit d’équipe version Moyrand ». Eh ! Oui ! Cela nous fait ressouvenir de la si belle initiative de Monsieur Cornet, « l’adjoint au bruit » (dixit Monsieur Guéna), dont l’opération a au moins réussi à lui faire trouver une place sur la liste Darcos.

Mais comme dirait quelqu’un : « L’esprit d’équipe, c’est comme les religions. Il y a beaucoup moins de pratiquants que de croyants déclarés. »

En définitive, il n’est pas si malicieux que ça le titre de la D.L. Il y a certainement un vrai esprit d’équipe dans le projet de Michel Moyrand.

Lire un des nombreux articles parus : La D.L du 19 février.

analyse audience

La liste de Michel Moyrand.

Lundi 18 février 2008

C’est ce soir 18 février, qu’elle sera dévoilée. Je ne connais aucun nom encore. Je devrais pouvoir en dire plus après vingt heures … C’est un autre suspens que celui de la liste de Monsieur Darcos tout de même !

Et j’ai lu dans la D.L. que la liste de Monsieur Démaret était connue. « Marsipulami » précisant même dans un de ses commentaires sous l’article   »Monsieur Démaret fin prêt » que cette liste est connue des périgourdins depuis ce dimanche.

J’ai lu encore une interview de Monsieur Darcos où il apparaît clairement que la rivière Isle passe à Périgueux grâce à son initiative au cours de son dernier mandat, ainsi que le chemin de fer, la nationale 21 et le système unifié des poids et mesures en usage sur le marché du Coderc. Quel homme !  

analyse audience

Mairie de Périgueux, Jean Louis Démaret fin prêt !

Lundi 18 février 2008

Ca fait plus que se préciser pour Monsieur Démaret. Il vient d’ouvrir son blog de campagne. C’est dire s’il est sûr de pouvoir présenter une liste de trente neuf candidats. D’aucuns naguère prophétisaient le contraire, y compris dans la presse. Il faut croire que, comme les économistes, les prophètes sont seulement capables d’expliquer a posteriori pourquoi selon les règles ils avaient raison mais que les faits sont contraires aux bonnes règles.

Voici le lien vers son site : Blog J.Louis Démaret 

Par ailleurs, si vous allez sur le site de Génération Démocrate, vous verrez que celui-ci est très insolent envers le petit N.S. et bien plus encore envers Xavier Darcos. Etait-ce à lui que pensait Monsieur le Maire quand il se plaignait d’être moqué et taxé de prétention, de vanité et d’orgueil ? Sans doute … Ailleurs, je ne vois pas.

analyse audience

MAIRIE DE PERIGUEUX, les listes et les programmes

Samedi 16 février 2008

Damned ! Mais j’ai carrément oublié de vous parler des péripéties de la profession de foi de Monsieur Darcos ! Son programme et sa liste distribués en avant première par la poste, les journaux, le bouche à oreille. Bon, vous l’avez déjà lu dans Sud-Ouest ou la Dordogne Libre. J’y reviendrai.

Et pire que tout, je n’ai pas dit un mot de l’excellente présentation  de son programme faite par Michel Moyrand le Jeudi 14 février. Heureusement, des témoignages en images existent. Et grace au site « Thé, cake et socialisme » et à celui de Michel Moyrand, vous pouvez à votre tour consulter les meilleurs extraits de cette soirée.

Allez-y vite !! Je suis ravi de voir et d’entendre Michel Moyrand s’engager à porter un projet d’électrification de la ligne Périgueux-Limoges.

Quant à Monsieur Desmaret, les nouvelles sont bonnes. Il est semble-t-il en mesure de déposer sa liste et de défendre ses idées lors des prochaines élections. Espérons que cette dernière ligne droite avant le dépôt de sa liste lui soit favorable.

Des nouvelles de « La liste » ? Un entrefilet dans le Sud-Ouest et une profession de foi publiée dans le site 109apx.

J’accumule du retard. Les nouveaux articles ne sont plus inscrits dans la liste alphabétique depuis plusieurs jours … J’ai même oublié de parler comme je me l’étais promis des péripéties des centristes à Bordeaux.

Bon faut que je m’y remette. 

analyse audience

Sarkozy et sa troublante mémoire

Samedi 16 février 2008

Ainsi donc, il faut que chaque enfant des écoles primaires soit la mémoire vivante d’un enfant français de confession juive mort en déportation ?

Je ne vais pas ici vous dire les arguments de ceux, médecins, historiens, enseignants qui y sont opposés. Je note qu’au rang de ceux qui  sont le plus fermement contraires à cette idée se trouve Simone Weil qui a plus d’un titre pour s’exprimer sur cette question.

Non, ce qui me choque, me hérisse avant même de savoir si cela est bon ou mauvais pour l’enfant, pour la pensée hébraïque réduite à son seul holocauste, pour la France avec un risque d’opposition des mémoires mises en compétition, c’est l’énonciation même du projet présidentiel.

Je l’ai entendu d’abord à la radio, puis soit que les journalistes aient gommé d’eux même cette surprenante restriction, soit (me disais-je) que j’avais mal entendu, cela a disparu quelque jours. Mais hier à Périgueux, Monsieur Sarkozy est revenu à la charge et les télévisions ont rendu compte, cette fois sans gommer le propos présidentiel.

Il s’agit bien de porter la mémoire des enfants juifs FRANCAIS ! Si par exemple, quatre enfants Nathanaël, Daniel, Rafaël et Schlomo ont été arrêtés par la police française puis déportés et exterminés, qu’ils fussent ou ne fussent pas scolarisés dans votre école, eh bien vous voudrez bien porter la mémoire de Schlomo qui était de nationalité française, les autres qui étaient des petits Polonais, Allemand ou Hongrois, bien qu’arrêtés sur le territoire français par la police française, ce n’est pas nos oignons, chacun sa mémoire.

Ce type est surprenant, ce type est effrayant. 

Lire en termes plus modérés mais encore plus contempteurs l’article de Philippe Bilger sur son blog.

analyse audience

Darcos et Sarkozy à Périgueux : une pantalonnade

Samedi 16 février 2008

Pour ne pas dire plus.

Ainsi en une heure et demie, ces deux hauts personnages prétendent avoir visité une école, un musée du plus haut intérêt (leur passage ressemblait pourtant plus à une charge de cosaques qu’à la contemplation des vestiges gallo-romains de Vesunna), tenu un discours d’importance pour l’école ? Tout en précipitation et en effet de manche !

La seule étape qui n’était pas mesurée dans le temps était le fameux repas à la table du Pouyot où quatre vingt enseignants étaient annoncés comme invités.

Résumons : Un président de la république qui confond l’état avec son bien propre est venu se taper la cloche en avion aux frais du contribuable (avion, personnel de déminage, personnel de gendarmerie et de police, véhicules divers de protection, repas des dits personnels soit plusieurs centaines de milliers d’euros).  Une pratique digne du salon du Livre Gourmand.

Accessoirement et en s’en défendant, il est venu donner un coup de main à son ministre à l’étoile palissante. Le néant et le clinquant en marche.

D’ailleurs, la fébrilité, la crispation, les coups de gueule émaillent cette campagne darcosienne. Monsieur Darcos ne nous a-t-il pas fait son numéro de légère paranoïa accusant, sans accuser, tout en accusant les services de La Poste d’avoir commis intentionnellement la dernière calembredaine commise en fait par son équipe de campagne, la distribution anticipée de son programme aux habitants de Périgueux ? Les rares postiers habitant encore la ville s’en souviendront dans les urnes, je l’espère.

analyse audience

Périgueux Village Potemkine : les balayeuses.

Jeudi 14 février 2008

Les rues de Périgueux n’en reviennent pas ! Je veux dire les rues habituellement délaissées par notre municipalité. Depuis l’aurore les balayeuses, les souffleuses en cohortes serrées passent dans des rues qu’elles n’avaient jamais vues ou alors depuis si longtemps que les conducteurs de l’époque jouissent d’une retraite bien méritée.

La rue Emile Combe …. à contresens certes, mais balayée, soufflée (on pousse les détritus chez le voisin), lavée, rincée, essorée ! Euh essorée, non. Je pensais aux deniers des contribuables investis pour la seule visite du petit N.S.

Et les stationnements interdits ! Ben dis donc … Quartier du commissariat de police, quartier de la mairie, quartier de la cité, etc. Demain, Périgueux ville morte.

Vous vous demandez encore où peut bien être la rue Emile Combe ? Comment dans une ville toute entière vouée au développement culturel et au tourisme , vous ne savez pas situer cette rue? Eh bien, c’est la rue du « Musée du Trompe-l’Oeil » !!! Et en trompe-l’oeil, « l’Aigle des Mots » et Naboléon Monappart en connaissent un grand bout ! 

analyse audience

« Au feu ! Les pompiers, y’a la maison qui brûle … »

Mercredi 13 février 2008

La visite d’un certain N.S est annoncée pour ce vendredi. Le prétexte à cette visite ? Un vaste plan de prévention de l’échec scolaire … Voilà une bien étrange sollicitude de la part des plus hauts représentants de l’état ! Déjà, grâce à Fadela Amara, le Gour de l’Arche vient d’être promu « banlieue zonarde » et maintenant, N. S. « élève » les écoles de Périgueux au rang de fleuron de l’échec scolaire !! Qui donc est ministre de l’éducation nationale au fait ? Eh bien, beau résultat ! Ce n’était pas du tout ainsi du temps de Monsieur Guéna. Mais j’oubliais que « l’Aigle des Mots » préfère oublier qu’il eut un prédécesseur.

« Au feu les pompiers, la maison est brûlée … »

Voilà ce que c’est de confondre un « kärcher »© et une lance à incendie.

Blague à part, ce vendredi, quite à déplaire à d’aucun, faudra pas se lever tôt. La ville sera complètement paralysée par la venue de N.S. La compétitivité française va encore en prendre un coup. Mais éviter une défaite n’a pas de prix pour une majorité avouant se préparer à une cuisante déconfiture nationalement. Les élus U.M.P. semblent plutôt fuir le parrainage de N.S. dont ils craignent qu’ils ne les « plombent » dans l’électorat en raison du rejet qu’il provoque chez les français. Monsieur Darcos n’est vraiment pas superstitieux ou vraiment aux abois.  

analyse audience

Haute couture ou politique ? Le défilé des ministres.

Mardi 12 février 2008

On peut dire que Monsieur Darcos s’ingénie à persuader l’électeur du côté providentiel de sa fonction de ministre pour servir les intérêts de la commune. Peut-on y croire ? Ce n’est plus le service de campagne, c’est une noria de véhicules officiels qui déversent Ministres et sous-Ministres au chevet de la municipalité flageolante.

Avant hier, Laporte vient lancer une grande convention entre le C.A.P. et l’état. Si si si, ça ne pouvait pas attendre. Hier, le Ministre Bussereau vient parler dans notre bonne ville de son enclavement et des grandioses projets du gouvernement et du maire. Las ! Il faut croire que Monsieur Berrit-Debat avait raison dans les propos qu’il tenait il y a quelques semaines dans le Sud-Ouest. En effet, ce même journal relatait la déception des élus qui ont participé à ce raout. Beaucoup de paroles, de vagues promesses, de faits point.

Pauvre navette ! Normalement un petit train ça fait  »Tchou ! Tchou ! … ». Avec l’équipe Darcos-Bussereau, après un tonitruant battement de tambours, ça fait « Pschitt … Pschiiiitt ».

La peur de perdre les élections ne ferait-elle pas dérailler les plus belles mécaniques ?

Ne dit-on pas qu’un certain Nicholas S. viendrait demain soutenir Monsieur Darcos. Si cela est vrai, il faut croire que le mot d’ordre est : « Il faut sauver le soldat Darcos ». Un peu comme si l’on avait envoyé un iceberg secourir le Titanic. 

analyse audience

Economie : l’école en ligne des traders célèbres.

Dimanche 10 février 2008

Je ne sais pas si ce site est vraiment sérieux, mais les plus célèbres des traders mondiaux, Nick Leeson, Jérôme K, auraient vu leurs compétences validées grace à cette école appliquée.

Cliquez le lien : « Ecole de trader« .

Lorsque vous aurez réussi tout le parcours de cette école, vous serez sans doute à même de pourvoir à tous les déficits des grandioses et pharaoniques projets ou travaux de la municipalité présente … par exemple la ligne d’aviation, le site « grand luxe » de Castel Pessard, le projet « Château Barrière », etc. 

analyse audience

123