• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 mars 2008

Archive pour 11 mars 2008

La ville devant soi. Cher Xavier et sa campagne de deuxième tour.

Mardi 11 mars 2008

Cher Xavier est un bon soldat de l’U.M.P. La cassette de second tour lui a été remise en temps utile. Il la connaît déjà par coeur.

Ce n’est pas le gouvernement en place et sa politique qui grèvent le pouvoir d’achat des ménages par l’introduction de taxes et para-taxes nouvelles comme la kyrielle de frais nouveau qui pésent sur les citoyens malades (augmentation des consultations, franchises sur les remboursement, prélèvement pour chaque boite de médicament etc.), qui font pleuvoir l’aubaine de quinze milliards d’euros sur les ménages les plus riches de ce pays tandis que les minima sociaux, les retraites, les salaires se contenteront d’1 % d’augmentation.

Non. L’U.M.P nous le Coppéise, nous le Fillionise, nous le Darcozyse, le futur impôt nouveau, ce seront les mairies socialistes !

Ben, voyons … Et ça, ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

On me dit que subrepticement, comme en passant, des petites mains du darcozysme approchent les employés municipaux et chuchotent que si Michel Moyrand est élu, il pratiquera une politique de chasse aux sorcières, rien de moins.

On me dit encore que des personnes ayant fait des demandes d’emploi saisonniers auprès de la mairie reçoivent des visites pendant lesquelles on leur explique la mine contrite que l’équipe Moyrand n’embauchera que des « gens du P.S., qui n’habitent même pas la commune ».

On me dit enfin que d’aucuns se répandent dans le milieu associatif en proclamant que l’élection de Michel Moyrand sera la fin des subventions pour ces mêmes associations. Que d’autres abordent les parents d’enfants inscrits dans tel ou tel club pour dire que si Monsieur Darcos n’est pas réélu, cette activité ne pourra être maintenue.

Il serait pourtant facile à chacun de lire le programme de Michel Moyrand pour voir et pour lire qu’il n’y a rien de tel. Mais ce genre de murmures peuvent circonvenir et attirer les 130 voix qui, je l’espère, manqueront malgré tout à Cher Xavier au soir du 16 mars.

Monsieur Démaret et le deuxième tour.

Mardi 11 mars 2008

Faussement étonné, Monsieur Démaret regrette à la television un enkystement de la vie politique et l’absence du courant nouveau qu’il représente dans ce second tour. Il ne donne pas de consignes de vote.

Et bien, ce faisant, Monsieur Démaret sème pour l’avenir. Il a fait un très bon score. Il a essayé de le monnayer cher. Trop cher ? Peu importe, il avait raison !

Ca ne m’arrange pas dans l’instant par rapport à mon candidat préféré. Mais indéniablement, il représente une réalité d’un centre vraiment autonome. Ca se salue, même si ça m’embête maintenant.

C’est donc dans les mois et les années qui viendront que Monsieur Démaret et son équipe devront faire exister une nouvelle formation politique à l’encontre des prébendiers qui se réclament de l’étiquette centriste. Bonne chance.

compteur web

Protégé : La ville devant soi ou Bécassine fait de la politique 2 : le soutien oiseux à Anne Lamonzie.

Mardi 11 mars 2008

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :