• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 mars 2008

Archive pour 15 mars 2008

Protégé : Dérives de campagne ? Dérives de campagne !

Samedi 15 mars 2008

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La Der des Der.

Samedi 15 mars 2008

C’est comme tout travail. On préfère qu’il soit bien fait. De l’aube à la nuit ou de midi à minuit selon l’horloge biologique de chacun ou la disponibilité des tracts, chaque équipe s’est attachée à occuper le terrain.

C’est ainsi qu’hier soir Monsieur Darcos fut fraîchement accueilli dit-on par les habitants du Gour de l’Arche, surpris de le voir. La première fois en dix ans. Mais enfin, c’était un début.

Ce matin, je sortais dans la rue depuis bien des jours. Ayant lesté ma veste de grenailles pour ne pas m’envoler au vent, j’allais sur le marché. J’y vis bien sûr Mathieu Druillole et Michel Moyrand accompagnés de leurs équipes.

J’y vis également une cohorte de jeunes gens et de personnes d’âge mûr arborer un curieux insigne aux couleurs des anti O.G.M.  Je m’aperçus à regarder cet insigne de plus près qu’il s’agissait plus simplement d’un badgage des périgourdins à l’effigie de Cher Xavier. Je reconnus dès lors les colistiers de Monsieur Darcos au grand complet.

C’était la Der des Der avant le grand matin du 16. Les élections appartiennent à ceux qui ont levé tôt. (PCC Berrurier in San Antonio.)

Mais il y a aussi les tracts ciblés. Les rumeurs et autres. J’en parlerai plus loin.

MoDem le tropisme et l’indépendance chap 4

Samedi 15 mars 2008

Et voilà, la boucle est bouclée par Génération Démocrate et F. Boudet. Le même qui appelle à voter contre les vilains socialos-communistes de la liste Moyrand appelle à voter pour le gentil candidat du PS aux cantonnales, Mathieu Druillole. Monsieur Daudou qui représente un gaullisme classique tout à fait respectable n’a pas l’heur de plaire à nos nouveaux faiseurs de roi.

Tant mieux pour Mathieu direz-vous. Voire.

Je sais faire la différence entre un reitre, un lansquenet et un soldat de la garde suisse du Roi, ou entre un mercenaire et un légionnaire étranger pour parler moderne.

Nous atteignons ici le degré zéro de la politique. Le centre MoDem fait joujou avec ses pourcentages de voix. Il ne construit rien pour l’avenir. Il pouvait rester sur son aventin et rester crédible. Il pouvait faire alliance avec qui il le souhaitait et rester crédible. Là il ne manifeste qu’une capacité de nuisance ce qui est un peu léger pour les situer au delà de l’attitude protestataire du front national (idéologie à part).

Comment l’électeur sincère de F. Bayrou, de Démaret, de Distinguin peut-il digérer ces soutiens tous azimuts dans le même cadre de circonscription ? Notez que Génération Démocrate pour les cantonnales comme pour les municipales dégaine avant même que l’on connaisse la position du candidat.

F. Bayrou avait besoin d’élus pour se constituer un appareil en vue de la prochaine élection présidentielle. C’est manifestement un échec cuisant. Après celui des législatives, celui des municipales et des cantonnales où il  devra les seuls élus  qu’il décrochera à la bienveillance de l’U.M.P. ou du P.S. Mais bientôt viendront les sénatoriales qui vont amplifier l’échec de sa stratégie politique. Pour pouvoir garder leurs sièges, les sénateurs centristes qui ne sont pas encore passés au nouveau centre ou à l’U.M.P. auront besoin des grands électeurs que le MoDem n’a pas été capable de conquérir sur ces deux élections. Ils ne devront leur salut là encore qu’à l’U.M.P.

N’ayant pas défini une traversée du désert pour tous les membres du MoDem (qui n’en n’auraient pas voulu de toute façon, faut bien faire les fins de mois), F. Bayrou a placé son nouveau parti dans une impasse.

N’est pas Mendes-France qui veut. Bayrou n’a pas la carrure. Quant aux anciens UDF et aux neos-MoDem ce n’est pas ce que l’on doit attendre d’eux. Ce ne sont pas eux qui ont commis une faute politique, c’est leur chef.

Faire une mauvaise action qui ne rapporte pas est doublement une faute, morale et politique. Ou alors je n’ai pas bien compris l’enseignement que nous donnaient les jésuites au mouroir dans les « cercles de réflexion » de mon enfance. Ou bien encore est-ce une réminiscence de mes lectures de Machiavel ? Je finis par m’y perdre. Comme un centriste moyen.

Illustration par le texte. Notez au passage les contre-vérités budgétaires et fiscales auquelles le programme de Michel Moyrand comme ses propos nombreux en réunion publique ont déjà fait un sort. Monsieur Boudet nous assène la vulgate U.M.P. de fin de campagne.

Le lendemain appel à voter Mathieu Druillole. Ce pauvre Monsieur Daudou, pour qui je ne voterai pas ce dimanche 16 mars méritait mieux que ces contempteurs sans foi ni loi.

Lire MoDem le tropisme et l’indépendance Chap 4-bis.

compteur web

Modem Le tropisme et l’indépendance Chap 4 bis.

Samedi 15 mars 2008

  

le 10-03-2008 23:37   

Pages vues : 139

Publié dans : Les News, Dernières news

Choix difficile pour les Périgourdins pour la mairie, entre deux personnalités très différentes et qui se rejoignent pourtant, comme les extrêmes le font souvent, au delà des clivages politiques, des programmes, des choix ou des opportunités du moment. Ici leurs points communs, c’est la suffisance et le manque d’ouverture ! Comme d’habitude…    Chez Darcos
Cumular ministre et conseiller régional absent, maire quand il le peut, le bilan (de la ville, pas de son compte bancaire…) s’en ressent forcément : -3 000 habitants de moins en 7 ans, un centre ville qui se meurt, un commerce asphyxié, les chambres consulaires qui déménagent, un aérodrome ruineux, polluant et inutile (sauf pour le maire-ministre et quelques chefs d’entreprises fortunés), une politique de développement durable en retard de 10 ans par rapport à des villes de même importance, etc, etc, etc…
Tout ceci plus le reste me laisse un goût désagréable de gâchis, tant il est vrai que M. Darcos, intellectuellement et culturellement, est un homme brillant. Comme quoi l’intelligence et la culture ne font pas tout… 
Chez Moyrand
Ici on en est resté au programme commun de la gauche et à une alliance avec un PC moribond et aussi ouvert qu’une huître à marée basse, tout ça associé à des Verts qui ne font encore moins que les communistes en nombre de voix. Visiblement, c’est une liste composée « à l’ancienne », c’est à dire en fonction des sensibilités politiques et pas par rapport aux compétences de chacun, il faut bien ménager ses alliances, surtout si elles sont fragiles.
Tout ce beau monde, dont l’unité de circonstance risque fort de se briser le jour, que j’espère proche, ou le PS arrivera enfin à accoucher d’une rénovation attendue par beaucoup, tout ce beau monde, disais-je, va proposer aux Périgourdins de gérer la ville, en commençant par augmenter les impôts. Ça promet.  
Mon choix À reculons, à regret, mais n’ayant pas pour habitude de fuir mes responsabilités, j’appelle donc à voter CONTRE Michel Moyrand et sa liste. C’est pour moi le choix le moins pire pour Périgueux.
À vous de décider, si vous êtes d’accord, de quelle manière. 
Précision suite à des questions sur ces propos : il s’agit de la position officielle de Génération Démocrate Dordogne, que je représente. M. Demaret n’a rien à voir avec cette décision, puisqu’il n’est pas membre de cette association. Frédéric Boudet 

 
   
Soutien à Mathieu Druillole   

 
le 14-03-2008 14:54  
 
Pages vues : 29 
Publié dans : Politique Dordogne, Cantonales 2008 

Génération Démocrate soutient la candidature de Mathieu Druillole et de Chantal Issoulié (suppléante) aux élections cantonales de Périgueux centre.
Porteur de véritables valeurs démocratiques et républicaines, nous pensons que son élection apportera un réel dynamisme au sein du conseil Général de la Dordogne… 

 

compteur web