• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 24 mars 2008

Archive pour 24 mars 2008

Ce n’est pas beau de rapporter …

Lundi 24 mars 2008

Quand je traînais encore dans les classes du primaire ou du secondaire, on les appellait les cafteurs, les lêcheurs, les faux-jetons. La carrière de ceux-ci, à défaut d’un sursaut moral bienvenu, était généralement freinée par la rude et sévère réprobation de leurs pairs. Et bientôt il apparaissait peu expédient d’aller livrer au « maitre », au « pion », à quiconque, nos petits secrets.

Mais bon, parfois rapporter met plus en évidence la défaillance de l’autorité (toujours soupçonnée de partialité : « Celui là, faut te méfier, il a ses chouchous. ») que l’erreur vénielle parfois déjà connue de tous. C’est dans ces occasions que cafter est oeuvre d’espiègle anarchie.

Or donc, le 16 mars au soir, je m’étonnais de lire un message que je trouvais parfaitement incongru. Dans ces cas là, mon premier réflexe est de me demander ce qui est en train de gratter mon interlocuteur et de saupoudrer un peu de poivre. Comme ça, celui-ci sait pourquoi il râle.

Mais un de ces derniers jours, par hasard, je consultais les liens des sites que j’ai proposé dans le pavé lien. Tout d’abord je constatais que la prophétie de Monsieur Xavier Darcos s’était bien réalisée, que le site 109 apx s’était beaucoup enrichi en vidéo, chansons, et qu’après un assez long flottement d’éditorial après le premier tour,  il aspire dorénavant au rôle de média indépendant garant de la démocratie à Périgueux, que le site de Monsieur Démaret avait disparu, que le site de Michel Moyrand était toujours d’une excellente tenue, que Génération Démocrate et le MoDem avait toujours autant de mal à trouver une doctrine et une ligne politique.

Mais je restais perplexe en découvrant qu’un site que j’avais mis en lien pour sa qualité de présentation de la vie périgourdine, tant culturelle que prosaïque et quotidienne s’était mué sans que j’y prenne garde en site Darcozyste. Non que cela aurait conduit à la suppression du lien direct, mais je l’aurais reclassé dans la catégorie « À propos de la campagne » plutôt que de le laisser dans la catégorie « Infos locales diverses ».

Cet excellent site donc « Vivre en Dordogne à Périgueux » s’était mué en site Darcozyste et des billets analysaient, commentaient et incitaient les électeurs à reconduire Cher Xavier dans son mandat. Et soudain, la date d’un article me saute aux yeux : Samedi 15 mars !

Bigre ! Fichtre ! Diantre ! Ceci aurait-il échappé à la vigilance de Monsieur le Préposé à la propagande ? Aura-t-il poussé son souci du respect des articles L 48 et L 49 du Code électoral jusqu’à signaler ce fait à Monsieur le Préfet de la Dordogne et à Monsieur le Procureur de la République ?

J’en doute énormément. Cependant, à tout hasard, je l’en préviens. Et dans le même temps, je me moque absolument qu’il l’ait fait ou non.

Non ce qui m’importe c’est que le site en question reste un excellent site pour être informé de ce qui se passe à Périgueux en matière d’art plastique et autres formes d’expression.

Ouh ! Que c’est vilain de cafter, cafard !

Ben, oui. Je sais.

compteur web

Périgueux-Agen Jean qui rit, Jean qui ?

Lundi 24 mars 2008

Hier je téléphonais à un proche pour lui confirmer que je serai bien à une petite bringue à laquelle il me convie. On parle du pourquoi de cette petite bringue, on se donne des nouvelles de nos familles respectives. Mais bientôt, comme deux commères malicieuses, on s’interroge : « Alors t’as bien fait la fête le 16 ? »

Que oui, on a fait la fête ! Il reste dans l’expectative pour la victoire de Michel Moyrand, je le félicite pour la victoire de Dionis du Séjour. Je lui demande quelles sont les raisons qu’il voit à la défaite de la gauche à Agen. Il me les donne. Je les garde pour moi.

Puis je ne tarde pas à lui poser la question qui seule m’intéresse. Que va-t-il faire au regard du MoDem ? Il me répond et là je ne le garde pas pour moi. « Tu comprends, j’étais un peu dégoûté de ce qui se passait et je ne voulais prendre ma carte ni au MoDem ni au Nouveau Centre. Mais là, ce n’est plus possible. J’ai pris ma carte au Nouveau Centre. Je ne pouvais pas prendre ma carte à l’U.M.P., ici ce sont des furieux. »

Or, ce jeune ancien conseiller municipal d’une commune périphérique d’Agen qui ne se représentait pas à ces dernières élections, était jusqu’à il y a huit mois, un fervent soutien de François Bayrou.

Prendre la mesure de là où l’on doit être lorsque l’on veut réellement agir, sans renier ses convictions, ce doit être ce que l’on appelle de la politique.

PS : J’avais oublié. Pour les sénatoriales, il me dit :  » Que veux-tu qu’ils fassent ? S’ils veulent garder leur siège, tous au Nouveau Centre ou à l’U.M.P. » Ce dont je m’étais déjà rendu compte, mais qui se confirme.