• Accueil
  • > Archives pour février 2009

Archive pour février 2009

Comme les eaux vont à la mer

Vendredi 20 février 2009

Monsieur Darcos serpente de rivière Dordogne en estuaire girondin.

Le Journal Sud-Ouest nous livre une version idyllique de ces petites contorsions petits remous de la Sarkozie.

 

Arithmétique Trélissacoise

Jeudi 19 février 2009

88-64-15-14-11-3 N° complémentaire : 50

 

Les nombres sont assez étranges pour les habitués du loto. C’est que justement, il ne s’agit pas d’un loto mais du résultat de l’immense Aaaaffffaiiirrreuh qu’avait découverte un candidat de Trélissac au sujet des listes électorales.

 

Ce candidat donc avait assigné 88 Trélissacois(e) afin qu’ils justifient de leur réelle domiciliation dans leur commune. Se ravisant quelques heures avant l’audience, ce même candidat abandonne sa demande envers 22 personnes figurant sur sa liste de « fraudeurs » ?, « distraits » ?

 

Restaient donc 64 électeurs-trices troubles et de nature à altérer le résultat du futur scrutin devant la barre du Tribunal d’Instance de Périgueux.

 

Las, ce candidat attentif au bien public, ne s’était pas désisté assez. A moins que ses renseignements obtenus après une longue enquête de sa part (n’en doutons pas) ne fussent simplement des fadaises. Toujours est-t-il que le tribunal a constaté que sur ces 64 trices-teurs soupçonnés de figurer frauduleusement sur les listes électorales de Trélissac, 50 sont bel et bien des habitants actuels de la commune.

 

Mais alorsse, il y en avait bien 14 qui étaient en contradiction avec la législation en vigueur ? Euhh, non.

(suite…)

Les rebondissements de la campagne de Trélissac.

Vendredi 6 février 2009

La liste de Francis Colbac anime un blog sous le nom :

Union Démocratique avec Francis Colbac

Vous pourrez y lire les derniers rebondissements de la querelle entre les Trélissacois de coeur et les Trélissacois enrôlés pour la fiscalité locale. (A peu de chose près.) Sous le titre « Avertissement », Francis Colbac met en garde les citoyens de Trélissac convoqués au tribunal le 6 février sur dénonciation d’un des membres de la liste ni de droite-ni de gauche-ni du centre, contre un courrier reçu d’une avocate les informant de ce que leur présence n’était pas nécessaire en raison « d’informations reçues du trésor public » …

Monsieur Colbac pense que la ficelle est un peu grosse et incite toutes les personnes mises en cause dans la requête de la liste ND-NG-NC, de se rendre au tribunal. L’avocate en question est en effet une des colistières de Monsieur Maly !

Qui aurait cru à de pareils rebondissements dans une petite commune calme et tranquille ?