Arithmétique Trélissacoise

88-64-15-14-11-3 N° complémentaire : 50

 

Les nombres sont assez étranges pour les habitués du loto. C’est que justement, il ne s’agit pas d’un loto mais du résultat de l’immense Aaaaffffaiiirrreuh qu’avait découverte un candidat de Trélissac au sujet des listes électorales.

 

Ce candidat donc avait assigné 88 Trélissacois(e) afin qu’ils justifient de leur réelle domiciliation dans leur commune. Se ravisant quelques heures avant l’audience, ce même candidat abandonne sa demande envers 22 personnes figurant sur sa liste de « fraudeurs » ?, « distraits » ?

 

Restaient donc 64 électeurs-trices troubles et de nature à altérer le résultat du futur scrutin devant la barre du Tribunal d’Instance de Périgueux.

 

Las, ce candidat attentif au bien public, ne s’était pas désisté assez. A moins que ses renseignements obtenus après une longue enquête de sa part (n’en doutons pas) ne fussent simplement des fadaises. Toujours est-t-il que le tribunal a constaté que sur ces 64 trices-teurs soupçonnés de figurer frauduleusement sur les listes électorales de Trélissac, 50 sont bel et bien des habitants actuels de la commune.

 

Mais alorsse, il y en avait bien 14 qui étaient en contradiction avec la législation en vigueur ? Euhh, non.

 

Sur les quatorze radiés, onze avaient déjà entrepris de se faire radier des listes, peut-être tardivement, certes. Bilan de l’opération : trois -3- électeurs radiés ! Voilà qui justifiait amplement qu’une instance fut faite … Raison pour laquelle le Tribunal d’Instance a condamné le candidat auteur de ce recours à payer 50 euro de dommages et intérêts à 25 personnes qu’il avait mises en cause et qui en ont fait la demande par l’intermédiaire de leur avocat.

 

Notre candidat se voit donc allégé de 1 250 euro. On se prend à rêver que toutes les personnes convoquées aient fait comme ces 25 mauvais coucheurs et notre probe citoyen se serait peut-être vu dans l’obligation de verser 73 fois ces 50 euro soit 3650 euro.

 

Alors, maintenant, allez savoir pourquoi les chiffres ci-dessus que je reprends de l’excellent article du journal Sud-Ouest du 13 février ne sont pas identiques à ceux qui figurent dans la relation qui est donnée de cette audience par deux excellents blogs trélissacois ?

 

Ces deux blogs parlent eux de 15 radiés et si Trélissac infos parle de 1350 euro versés à 27 personnes au titre des dommages et intérêts, le blog de la liste Union Démocratique avec Francis Colbac, arrondit la somme à 1 400 euro. L’agacement sans doute, ou le même regret que le mien de ne pas avoir vu 73 électeurs en faire la demande au Tribunal d’Instance.

 

En somme, tout ça c’est de la simple arithmétique.

 

En politique, en revanche, ces divers retranchements ne sont-ils pas de nature à ôter du crédit à la liste ni-de-droite-ni-de-gauche-ni-du-centre à laquelle appartient ce candidat mal informé ?

 

Pour moi, les barbus ont toute ma faveur. Ils ne sont pas du genre à couper les cheveux en quatre. Mais je ne vote pas à Trélissac.

 

PS : Je ne cite pas le blog de Pierre Maly en cette affaire, me direz-vous. C’est traiter curieusement de la diversité des points de vue, insisterez-vous. C’est que curieusement, ce blog s’intéresse assez peu au succès judiciaire du recours porté par un des candidats de la liste …

 

Il n’en parle carrément pas. C’est assez piteux, non ? Convainquez vous par vous même de la véracité de ce que j’avance : Le blog de Pierre Maly

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire