Comme les eaux vont à la mer

Monsieur Darcos serpente de rivière Dordogne en estuaire girondin.

Le Journal Sud-Ouest nous livre une version idyllique de ces petites contorsions petits remous de la Sarkozie.

 

Laisser un commentaire