• Accueil
  • > considérations de poltique générale

Archive de la catégorie ‘considérations de poltique générale’

Pantouflages, retraites … une techno-aristocratie française.

Vendredi 3 mai 2013

Marisol Touraine pense que l’allongement de la vie impose de travailler plus longtemps.

Marisol Touraine pense que dans une situation de « crise », des sacrifices seront demandés à tous.

Marisol Touraine pense cela et le dit.

 

Marisol Touraine est membre du Conseil d’Etat depuis 1991.

 

Pour mieux comprendre le risible des propositions de Marisol Touraine, il faut lire d’abord la note de 27 page de Madame Marie-Christine Kessler, Directrice de recherches au CNRS, ce texte fait 27 pages, mais il doit être lu, notamment concernant les détachements, et mises à disposition de longue durée de ces hauts fonctionnaires sans préjudice pour leur carrière et leurs droits à retraitement. L’exemple de Monsieur Alain Juppé pouvant être utile à se remémorer pour la compréhension du texte.

 

L’ÉVASION DES MEMBRES DU CONSEIL D’ÉTAT VERS LE SECTEUR PRIVÉ

 

 

Trélissac, une petite commune pleine d’intérêt.

Vendredi 30 janvier 2009

Est-ce parce que la manifestation d’hier matin m’avait mis en jambe ? Toujours est-il qu’ayant appris que Francis Colbac tenait réunion publique jeudi soir, j’y suis allé musarder. Pourquoi ? Par curiosité bien sûr, mais pas seulement. Cette élection est d’importance pour l’agglomération toute entière. Cette élection concerne tous ceux qui vivent non pas dans une commune perçue comme une entité finie mais dans un bassin de vie et d’emploi. On peut habiter Trélissac, travailler à Périgueux et faire ses courses à Marsac, avoir des activités sportives à Boulazac et vice versa.

Si bien que les Trélissacois vont non seulement choisir des élus pour eux mêmes mais aussi une politique pour toute l’agglomération périgourdine. J’en veux pour preuve ce jeune cycliste me demandant, tout à l’heure, place Hoche, le chemin de la médiathèque. Je ne connaissais que celle de Trélissac. C’est là que je l’ai envoyé.

Alors bien sûr les lecteurs de Sud-Ouest et de la Dordogne Libre n’ont pas besoin de moi pour savoir ce qu’il s’est dit hier soir à cette réunion. En revanche, j’ai fureté sur le net et j’ai trouvé un blog qui, je le pense, aidera les périgourdins à suivre les péripéties de cette nouvelle élection à Trélissac. Lisez : Trélissac infospour avoir une information au plus près de la commune et de ses électeurs, semble-t-il.

Pour ma part, habitant de Périgueux et n’étant pas appelé à voter, je croise les doigts pour Francis Colbac. Pourquoi ? Humm, comme ça, un pressentiment désagréable sans doute en évoquant la perspective d’une victoire de la liste ni de droite, ni de gauche, ni du centre, (la deuxième liste de droite, pour parler clair). En toute objectivité bien sûr, et sans m’inspirer d’un quelconque esprit partisan.

Alors le 8 mars mobilisez-vous massivement, chers amis de Trélissac. Vous êtes sans doute en mesure de vous éviter un second tour. Mais si le sort ne le permettait pas le 8, le 15 mars transformez l’essai.

Des élus, des partis, des institutions.

Mercredi 26 mars 2008

J’ai trouvé chez Pierre Dac quelques pensées profondes qui semblaient attendre 2008 pour reprendre une force et une pertinence que l’on conteste parfois à l’amuseur.

  • « Le permis de conduire les affaires publiques devrait être exigible pour tous les postulants à la conduite du char de l’état. »

  • « Enfin dans l’intérêt général des intérêts supérieurs du pays, il y a lieu et utilité, et réciproquement, de compléter la liste des partis et des groupes politiques actuels par cette officieuse et partielle liste des partis et groupes virtuels suivants :

Le P.S.S.R. ou Parti sans se retourner

(…)

Le M. P. ou Mauvais parti

(…)

Le G.D.C.I.D.S.V. ou Le groupement du centre indépendant de sa volonté. »

  • « Le parlement comprend l’assemblée nationale et le sénat qui, de leur côté, font de leur mieux pour comprendre ce qu’on leur dit. »

  • « L’article 16 de la constitution ne doit son existence qu’à celle des articles 15 et 17 qui le précèdent et le suivent. »

compteur web

Périgueux-Agen Jean qui rit, Jean qui ?

Lundi 24 mars 2008

Hier je téléphonais à un proche pour lui confirmer que je serai bien à une petite bringue à laquelle il me convie. On parle du pourquoi de cette petite bringue, on se donne des nouvelles de nos familles respectives. Mais bientôt, comme deux commères malicieuses, on s’interroge : « Alors t’as bien fait la fête le 16 ? »

Que oui, on a fait la fête ! Il reste dans l’expectative pour la victoire de Michel Moyrand, je le félicite pour la victoire de Dionis du Séjour. Je lui demande quelles sont les raisons qu’il voit à la défaite de la gauche à Agen. Il me les donne. Je les garde pour moi.

Puis je ne tarde pas à lui poser la question qui seule m’intéresse. Que va-t-il faire au regard du MoDem ? Il me répond et là je ne le garde pas pour moi. « Tu comprends, j’étais un peu dégoûté de ce qui se passait et je ne voulais prendre ma carte ni au MoDem ni au Nouveau Centre. Mais là, ce n’est plus possible. J’ai pris ma carte au Nouveau Centre. Je ne pouvais pas prendre ma carte à l’U.M.P., ici ce sont des furieux. »

Or, ce jeune ancien conseiller municipal d’une commune périphérique d’Agen qui ne se représentait pas à ces dernières élections, était jusqu’à il y a huit mois, un fervent soutien de François Bayrou.

Prendre la mesure de là où l’on doit être lorsque l’on veut réellement agir, sans renier ses convictions, ce doit être ce que l’on appelle de la politique.

PS : J’avais oublié. Pour les sénatoriales, il me dit :  » Que veux-tu qu’ils fassent ? S’ils veulent garder leur siège, tous au Nouveau Centre ou à l’U.M.P. » Ce dont je m’étais déjà rendu compte, mais qui se confirme.

Tout de même …

Mardi 18 mars 2008

Je ne vais pas résister au plaisir de vous faire entendre un document où Luc FERRY parle des programmes scolaires et des inepties prônées et faites par ceux que vient d’arrêter Monsieur Xavier Darcos.

Ce n’est pas de l’action du maire dont il est question, mais peut-être certains périgourdins ont-ils des enfants en âge d’aller à l’école primaire ?

Vous pouvez le télécharger à cette adresse : Luc FERRY

Le lecteur est sous le premier paragraphe.

 

compteur web

Soutenir la laïcité dans notre pays.

Mardi 19 février 2008

Ceci est le propos de la pétition en ligne dont je mets ici le lien.

 Pétition en ligne.


Cette action n’a pas besoin de plus amples explicitations.

analyse audience

Sarkozy et sa troublante mémoire

Samedi 16 février 2008

Ainsi donc, il faut que chaque enfant des écoles primaires soit la mémoire vivante d’un enfant français de confession juive mort en déportation ?

Je ne vais pas ici vous dire les arguments de ceux, médecins, historiens, enseignants qui y sont opposés. Je note qu’au rang de ceux qui  sont le plus fermement contraires à cette idée se trouve Simone Weil qui a plus d’un titre pour s’exprimer sur cette question.

Non, ce qui me choque, me hérisse avant même de savoir si cela est bon ou mauvais pour l’enfant, pour la pensée hébraïque réduite à son seul holocauste, pour la France avec un risque d’opposition des mémoires mises en compétition, c’est l’énonciation même du projet présidentiel.

Je l’ai entendu d’abord à la radio, puis soit que les journalistes aient gommé d’eux même cette surprenante restriction, soit (me disais-je) que j’avais mal entendu, cela a disparu quelque jours. Mais hier à Périgueux, Monsieur Sarkozy est revenu à la charge et les télévisions ont rendu compte, cette fois sans gommer le propos présidentiel.

Il s’agit bien de porter la mémoire des enfants juifs FRANCAIS ! Si par exemple, quatre enfants Nathanaël, Daniel, Rafaël et Schlomo ont été arrêtés par la police française puis déportés et exterminés, qu’ils fussent ou ne fussent pas scolarisés dans votre école, eh bien vous voudrez bien porter la mémoire de Schlomo qui était de nationalité française, les autres qui étaient des petits Polonais, Allemand ou Hongrois, bien qu’arrêtés sur le territoire français par la police française, ce n’est pas nos oignons, chacun sa mémoire.

Ce type est surprenant, ce type est effrayant. 

Lire en termes plus modérés mais encore plus contempteurs l’article de Philippe Bilger sur son blog.

analyse audience

Mairie de Périgueux, MoDem fluctuat et mergitur ?

Dimanche 3 février 2008

On a vu les hésitations, les tractations, les efforts de certains militants déçus. On a pu comparer les tactiques des vieux militants ou élus UDF ancienne manière pour reconduire en force des politiques d’alliances anciennes.

On entend des craquements à Bordeaux. On voit un éclatement à Lyon. C’est dur de fonder un nouveau parti sur des habitudes ancrées depuis des décennies.

analyse audience

Chanoinerie et laïcité, Sarko et Bauberot Section 5

Mercredi 30 janvier 2008

Suite et fin des Sarkozeries Vaticancanesques.

Messieurs les cardinaux, Mesdames et Messieurs, au terme de mon propos, et à quelques jours de cette fête de Noël qui est toujours un moment où l’on se recentre sur ce qui est le plus cher dans sa vie, je voudrais me tourner vers ceux d’entre vous qui sont engagés dans les congrégations, auprès de la Curie, dans le sacerdoce et l’épiscopat ou qui suivent actuellement leur formation de séminariste. Je voudrais vous dire très simplement les sentiments que m’inspirent vos choix de vie.

 

(suite…)

Chanoinerie et laïcité, Sarko et Bauberot. Section 4.

Mardi 29 janvier 2008
La suite des Sarkozeries Vaticancanesques.

Ma conviction profonde, dont j’ai fait part notamment dans ce livre d’entretiens que j’ai publié sur la République, les religions et l’espérance, c’est que la frontière entre la foi et la non-croyance n’est pas et ne sera jamais entre ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, parce qu’elle traverse en vérité chacun de nous. Même celui qui affirme ne pas croire ne peut soutenir en même temps qu’il ne s’interroge pas sur l’essentiel. Le fait spirituel, c’est la tendance naturelle de tous les hommes à rechercher une transcendance. Le fait religieux, c’est la réponse des religions à cette aspiration fondamentale.

 

 

(suite…)

12